9 minutes 2 ans

Avec la nouvelle reconstruction qui se profile dans le Michigan, Le Front Office doit faire des choix quant au roster actuel, par le biais de la draft notamment mais aussi avec les renégociations des contrats expirants qu’elle possède, il va falloir prendre les bonnes décisions, tout en donnant une place importante aux jeunes prometteurs déjà installés dans l’équipe.

Les contrats à renouveler, lesquels et pourquoi ?

Malgré cette année compliquée pour les Pistons, nous avons pu avoir quelques satisfactions. En effet, avec l’arrivée de Christian Wood dans l’effectif, il a illuminé l’équipe avec ses énormes coup d’éclats et sa combativité digne de Detroit surtout depuis le départ de Andre Drummond. Son contrat étant expirant, il semble évident pour les fans que son contrat sera renouvelé et que le front office n’aura pas peur d’y mettre l’argent nécessaire. La place de pivot titulaire semble acquise pour Wood et nous avons tous hâte de le revoir sur le parquet de la LCA. Il faut maintenant l’entourer, notamment avec nos jeunes déjà en place comme Sviatoslav Mykhailiuk. Le sniper ukrainien a quant à lui une Team Option dans son contrat pour l’année prochaine, il a prouvé cette saison qu’il pouvait prendre feu et qu’il n’était pas qu’un shooteur, avec ses qualités de playmaking et sa capacité à driver malgré des déchets.

Sans compter sur le contrat de Tony Snell qui lui présente une Player Option à $12,17 millions, et avec son apport plutôt neutre cette saison, on peut penser qu’il activera cette option afin de profiter de sa dernière belle année de contrat, compte tenu du fait que sa valeur a nettement baissé sur le marché. En s’arrêtant sur le reste des contrats expirants, il y a peut être quelques éléments jeunes de fond de banc qui seront conservés entre Louis King, Jordan Bone et Donta Hall. Ils ont montré de belles choses avec le Drive et durant la Summer League.

Par ailleurs, Langston Galloway est lui aussi est dans sa dernière année de contrat et peut s’attendre à être prolongé grâce à son bon apport dans l’équipe et tous les conseils qu’il peut donner aux jeunes. Il semble apprécier ce rôle de mentor aux Pistons et pourrait bien s’inscrire dans les premières pages du projet. Autre petit vétéran dont le dossier sera à discuter : John Henson. Arrivé récemment dans le trade de Drummond, il a su se montrer convaincant avec une efficacité complète dans tous les compartiements et sur de courtes séquences. A voir donc mais il peut apporter en sortie de banc malgré un physique fragile. Les joueurs cités ci-dessus feront probablement partie pour la plupart du roster l’an prochain. Reconstruction ne signifie pas changement complet de l’équipe. Certaines éléments ne sont pas à jeter.

Qui devrait-on voir partir cet été ? Et pourquoi ?

En pleine reconstruction, il y a des changements à faire dans une optique de progression. Certains joueurs ne peuvent pas apporter réellement ce que l’on souhaite d’eux à Detroit. Prenons l’exemple de Thon Maker (restricted free agent cet été) qui a perdu sa place dans la hiérarchie avec l’arrivée de Wood en début de saison. Place qu’il a retrouvé dans la rotation depuis le départ de Drummond. Le grand australien n’arrive pas à convaincre dans le Michigan si ce n’est que par quelques étincelles. Il serait peut être temps pour lui de trouver sa place ailleurs, sachant que la poste de pivot titulaire sera probablement réservé à Christian Wood. Son avenir semble se tracer ailleurs que dans le Michigan.

Il y a également John Henson et Brandon Knight, récupérés en contrepartie lors du trade de Andre Drummond avec les Cavs. Tous deux en dernière année de leur contrat respectif. Si Henson pourrait bien poursuivre l’aventure à Detroit, Knight a énormément de mal à retrouver son niveau depuis ses grosses blessures et enchaîne les pépins physiques. Malheureusement pour lui, il semble qu’il ne retrouvera pas un niveau suffisant pour jouer dans la grande ligue, du moins dans un rôle important au sein d’une grande reconstruction. Il est donc inutile de le garder dans le roster l’année prochaine en grillant un spot. Pour rester dans la lignée de joueurs à nombreux pépins physiques, le jeune Khyri Thomas (non garanti, deadline le 07/06) est au cœur des attentions. Son contrat n’a pu lui permettre de montrer réellement l’étendue de son talent ainsi que son potentiel ruiné par les blessures. On imagine qu’un départ n’est pas impossible mais son jeune âge pourrait donner aux dirigeants l’envie de le tester encore une année.

Un changement s’annonce du côté de l’effectif des Pistons. Espérons que le Front Office prenne les bons choix, pour faciliter et rendre efficace cette reconstruction mise en route.

source image : Création de JeffreyBelve

Laisser un commentaire