9 minutes 3 ans

Il y en a eu du chemin depuis ce 29 janvier 2018, où the Quake est arrivé dans le Michigan en provenance des Clippers de Los Angeles. Du très bon, et du moins bon, pour celui qui devait être la superstar de l’équipe, accompagné d’Andre Drummond. Retour sur une histoire d’amour trop courte, entre un joueur talentueux, et une ville en manque de basket, et un futur pour l’instant inconnu.

Quel bilan pour Griffin aux Pistons ?

Bien évidement, l’ancien Clipper est arrivé à Detroit en tant qu’all star indiscutable. Que ce soit en terme de talent pur, de leadership, ou d’efficacité, le numéro 23 était au dessus du lot. Sa deuxième partie de saison 2018/2019 fut correcte, dans les standards du joueur, mais marquée par des blessures récurrentes. Même constat pour cette saison, seulement 18 matchs pour l’ailier fort, avec des statistiques dignes d’un joueur moyen, rien à voir avec les saisons passées aux Clippers, ou même à sa saison 2019/2020.

Et quelle saison ce fut. Parce que, objectivement, la saison 19/20 de Griffin aux Pistons est une des plus grandes saisons individuelles de l’histoire de la franchise, au moins d’un point de vue statistique. 24,5 points, 7,5 rebonds , 5,5 assists : une saison monumentale, limite calibre MVP. En plus, une saison quasiment complète, 75 matchs, un chiffre remarquable que The Quake n’avait pas atteint depuis 7ans. Mais par dessus tout, il faut souligner son leadership incroyable. Clutch à plusieurs reprises dans la saison, comme contre les 76ers avec son game-winner en OT, où il établit son record en carrière, mais également son retour incroyable au premier tour des playoffs, sur une jambe, contre les Bucks. Bref, une saison magnifique, exceptionnelle, qui a permis aux Pistons de raccrocher un spot de playoffs, en partie grâce à Blake Griffin.

Pourquoi Blake Griffin pourrait-il rester au Pistons ?

Echanger Griffin ne sera pas chose aisée. Déjà, son contrat, 36 millions par an jusqu’à l’été 2021, avec une player option à 38M pour la saison 2022, est extrêmement lourd pour un joueur de 31ans, qui est plus que sujet aux grosses blessures. C’est donc pour cela qu’il y a des fortes chances qu’il soit conservé dans l’effectif. Donc, maintenant, il faut savoir quoi en faire. Première option, espérer un retour du joueur à son niveau, c’est à dire une saison en 20/7/4, qui pourrait donc hausser un petit peu le niveau de jeu global de l’équipe, et donc redonner une forme de compétitivité à Detroit.

Autre avantage, encadrer les jeunes. Avoir un joueur comme Griffin dans l’effectif pourrait être vraiment bénéfique pour former certains espoirs de Detroit, en particulier la révélation de la saison dernière Christian Wood, mais également le jeune Sekou Doumbouya. Avec un poste plus ou moins similaire, les deux jeunes pourraient profiter de l’expérience et du talent de l’ancien ROY pour developper leur jeu. En plus, Griffin semble apprécier la ville, et l’équipe, il ne serait donc pas surprenant de le voir s’adapter parfaitement à ce nouveau rôle.

Néanmoins, certains indicateurs semblent au vert pour le joueur. Dernièrement, il a annoncé être bien remis de ses différentes opérations, et être prêt à reprendre le jeu avec un niveau auquel il est attendu. Dans cette hypothèse, deux autres points forts : une hausse de l’attractivité pour tenter un run sur une année, ou une hausse de sa valeur marchande permettant de tenter un transfert.

Qu’attendre d’un trade ?

Même si Griffin semble compliqué à transférer, certaines équipes pourraient être intéressées. Que ce soit un contender avec un peu de marge salariale cherchant à se renforcer avec un joueur plus que sérieux, ou alors une équipe dans le même cas que Detroit, cherchant un mentor pour certains de ses jeunes, son profil peut intéresser. Néanmoins, il faudra sûrement donner quelques contreparties pour obtenir quelque chose d’intéressant en retour. On peut penser à un des jeunes de l’effectif, comme une Luke Kennard qui semble avec une cote sur le marché actuel, ou alors des choix de draft de l’année prochaine, celui de cet été semblant intouchable.

Les contreparties sont donc la véritable question. Evidement, les Pistons chercheront en priorité des jeunes joueurs à potentiel, ou alors des picks intéressants. La reconstruction est une priorité si on en croit la saison actuelle, mais les Pistons devront également récupérer des contrats lourds, pour équilibrer l’écart salarial qui pourrait être créé. Néanmoins, il sera complexe de trouver un partenaire de transfert, ou alors il faut miser sur une équipe qui n’a rien à perdre, comme les Hawks ou les Knicks par exemple.

Ainsi, rien n’est réellement défini pour l’avenir de Blake Griffin. Sa saison passée a montré quel joueur extraordinaire il peut être, mais les blessures récurrentes restent un frein énorme. Le coup de poker effectué par le corps dirigeant à son arrivée devrait laisser place à un autre afin d’obtenir quelque chose, si jamais the Quake venait à partir. Peu importe ce qu’il adviendra, merci monsieur pour la saison passée, merci monsieur pour l’amour porté à l’équipe ces deux saisons et demi, et espérons que le futur sera plus clément.

source image : Création de JeffreyBelve

Laisser un commentaire