9 minutes 2 ans

Dans une équipe en reconstruction, il est important d’avoir des bases pour reconstruire, que ce soit de jeunes joueurs avec du potentiel, ou des vétérans pour les encadrer. Si, pour les jeunes joueurs, la draft est primordiale, le marché des agents libres l’est tout autant pour les vieux briscards. Essayons donc de voir quels bons coups peuvent tenter les Pistons cet été.

Que faire dans l’équipe ?

Comme tout équipe NBA chaque été, des contrats se terminent à Detroit, libérant ainsi de la marge salariale, qui faisait cruellement défaut à Detroit depuis quelques années (coucou Josh Smith et coucou Jax). Avec plus une enveloppe de plus de 30 millions, les Pistons auront l’une des plus larges flexibilités financières de la ligue. Néanmoins, même avec un effectif jeune, le management va devoir se pencher sur le cas de certains joueurs, à prolonger ou non.

Tout d’abord, Langston Galloway fait sûrement partie des priorités. Présent depuis quelques années, il est le profil type du joueur de banc : efficace offensivement, bon shooteur, sérieux défensivement, un joueur de l’ombre qui s’adapterait plus ou moins à toutes les équipes. Pouvant jouer sur les deux postes de la ligne arrière, l’ancien Knick serait donc intéressant à garder, même dans l’hypothèse d’un sign-and-trade. Autre dossier important, Christian Wood. Non-garanti au début de la saison, il sera prolongé sans aucun doute par les Pistons, même s’il devrait recevoir d’autres offres. Les team options sur Svi Mykhailiuk et Luke Kennard devraient être levées, tant ces deux jeunes joueurs sont importants dans la reconstruction.

A contrario, certains joueurs ne seront normalement pas conservés par Detroit. Bien que futur MVP de la ligue, le monstrueux Thon Maker ne devrait pas être signé, bien qu’il profite d’un qualifying offer. Même constat pour les contreparties du départ d’Andre Drummond, Knight et Henson devrait également partir cet été, même si on peut s’interroger sur la présence de l’un d’entre eux comme mentor l’année prochaine. Reste donc Tony Snell, qui devrait malheureusement lever sa player option et rester un an de plus dans le Michigan.

Quels joueurs faudrait-il attirer ?

Evidemment, la free agency de cet été n’est pas aussi attirante que celles que nous avons pu voir ces dernières années niveau superstars. Tant mieux, car ce n’est pas ce que les Pistons vont chercher en premier. Comme nous le disions en introduction, les priorités sont des vétérans, et des jeunes à fort potentiel. L’enjeux principal est donc de miser le cap présent sur des joueurs qui ne se sont pas encore totalement révélés, quitte à les surpayer un peu.

Deux joueurs sont souvent revenus dans les rumeurs concernant Detroit : Montrezl Harrell et Fred VanVleet. Beaucoup de points communs entre eux, âgés de 26 ans, deux saisons très sérieuses, deux sixièmes hommes plus qu’efficace, et surtout la même volonté de passer un cap dans une équipe. En plus, FVV n’aurait que la concurrence de Derrick Rose sur le poste de meneur, sachant celui-ci est très bon en sortie de banc. Même constat pour Harrell, pas de vraie option au poste 5, et un duo avec Christian Wood qui pourrait être très intéressant. Offrir un contrat aux alentours de 70M sur 3ans à ces deux joueurs serait donc envisageable.

D’autres joueurs plus jeunes sont également des options intéressantes. Malik Beasley, seulement 23 ans, a montré qu’il avait sa place en NBA, que ce soit sur le banc des Nuggets, ou en titulaire en deuxième partie de saison aux Wolves. On peut également citer Alonzo Trier, bon shooteur, qui conviendrait à une équipe de Detroit critiquée pour son spacing. Enfin, Harry Giles serait également intéressant pour donner un peu de profondeur à la raquette, même si les Kings semblent vouloir le conserver.

Pour entourer les jeunes, quelques options en fin de carrière sont à discuter. Goran Dragic, 34ans, intéressera surement l’équipe, même s’il aura d’autres offres plus intéressantes s’il cherche à gagner. Par contre, Ian Mahinmi serait un choix sérieux pour contribuer au développement de Wood, avec des demandes salariales qui seront surement en ligne avec la proposition du corps dirigeant. On peut également citer un Kyle Korver, qui s’adapte à toutes les équipes, ainsi qu’un Thabo Sefolosha dans le même profil.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que la Free Agency est souvent sujet à de nombreux trades. Il ne serait donc pas étonnant de voir les Pistons récupérer de gros contrats avec des picks pour les quelques années à venir, d’autant plus avec une cuvée 2020 qui s’annonce moyenne. On l’a vu avec les 76ers, une reconstruction ne se fait pas en un an. D’après Stefanski, l’objectif serait donc de garder du cap pour les étés à venir. Patience donc.

En bref, rêvons un peu, la meilleure hypothèse possible pour les Pistons serait de réussir à signer au moins un des deux gros joueurs que sont FVV et Harrell, tout en réussissant à conserver les éléments importants déjà présents, et un ajoutant un ou deux jeunes, et le même nombre de vétérans. Pour une fois qu’il y a du cap, essayons de pas en faire n’importe quoi.

source image : création de JeffreyBelve

Laisser un commentaire