7 minutes 2 ans

A cause de la situation sanitaire mondiale, les Pistons n’ont pu organiser qu’à distance la conférence de presse de Troy Weaver, nouveau GM de Detroit. 

Présenté officiellement à la presse via Zoom, Troy Weaver s’est dit ravi de pouvoir rejoindre la franchise des Pistons afin de reconstruire cette équipe en collaboration avec Ed Stefanski, Tom Gores, Dwane Casey et Arn Tellem. Rome ne s’est faite en un jour : le chemin sera long mais Weaver est prêt à prendre part à l’aventure.

« Je ne pouvais pas être plus heureux que de pouvoir rejoindre la famille Pistons afin de mener ce projet et essayer de transformer les Pistons en une équipe victorieuse constante. Motor City mérite de retrouver les sommets et je suis ravi de pouvoir rejoindre M. Gores, Arn (Tellem), Ed (Stefanski) et le coach Casey pour y arriver. Nous travaillerons jour et nuit, sans relâche, pour mettre sur pied une équipe dont la communauté pourra d’abord s’identifier et ensuite être fière. »

Néanmoins, contrairement à Tom Gores et Ed Stefanski, le nouveau GM des Pistons ne souhaite pas utiliser le terme de « reconstruction » car cela offenserait selon lui, le passé glorieux de Detroit et les nombreuses victoires acquises dans son histoire. A Detroit, Troy Weaver veut « restaurer » la grandeur de la franchise :

« Il y a énormément de grandeur, de souvenirs, de victoires entre ces murs ici, et vous m’entendrez plutôt parler en ces termes – ce n’est pas une reconstruction, c’est une restauration, car il y a déjà beaucoup de grandeur ici. Motor City mérite une nouvelle équipe qui gagne. »

Les Pistons ont terminé la saison avec un bilan de 20-46 et auront probablement un choix parmi les cinq premiers de la prochaine Draft accompagné d’une enveloppe de $30.0 millions de dollars lors de l’intersaison d’octobre.

Bien qu’il n’ait jamais été general manager, il reste expérimenté et voit l’ajustement comme une bonne occasion d’utiliser ce qu’il a appris sous Presti pour commencer à diriger le front office des Pistons et à utiliser son expérience pour redresser le navire :

« J’ai regardé où se trouvaient les Pistons à ce moment-là : ils essayent d’avancer et de redevenir une équipe compétitive. Je me suis retrouvé dans ces mêmes situations d’abord à Utah. Quand j’y suis allé pour la première fois après les départs de (John) Stockton et (Karl) Malone, ils essayaient de restaurer leur franchise et je faisais partie de ce processus. »

Troy Weaver est connu dans la ligue pour sa capacité à identifier et à développer les talents. C’est une réputation qu’il a bâtie au Utah Jazz, qui l’a embauché comme chef du scouting en 2004 avant de le promouvoir au poste de directeur du player personnel en 2007, et puis à Oklahoma City, qui l’a signé en tant que assistant GM en 2008 et l’a promu vice-président des opérations de basket-ball en 2017 :

« Lors de mes douze dernières années à OKC, nous avons construit la franchise en partant de rien, à partir de zéro. Mes compétences, mes talents, mon leadership et ma formation avec le Jazz puis le Thunder ont fait de cette décision un excellent choix pour moi-même et Dieu merci, les Pistons l’ont vu de la même manière. »

Troy Weaver guidera les opérations de basket des Pistons et l’une de ses premières tâches consistera à assembler le reste de son staff, ce qui comprendra l’ajout d’au moins un nouvel assistant general manager, après le départ de Malik Rose. La NBA a annoncé lundi que Rose avait accepté un poste de vice-président des opérations de basket-ball dans les bureaux de la ligue à New York.

Les Pistons sont l’une des huit équipes dont la saison s’est terminée précipitamment à cause de la pandémie de la COVID-19 et ne feront donc pas partie de la reprise à 22 équipes prévue pour la fin juillet en Floride.

source image : Freep

Laisser un commentaire