6 minutes 2 ans

Pendant que seize équipes terminent leur saison en disputant les Playoffs, les quatorze autres franchises préparent leur prochaine saison dès ce soir avec la Draft Lottery qui déterminera l’ordre de la cuvée 2020.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons d’abord les quelques informations capitales à retenir pour l’événement ce soir :
– Vendredi 21 août 2020 à 02h30 (heure FR)
– Organisée à distance via Zoom ou Skype
– Le GM Troy Weaver représentera les Pistons
– Mock : Detroit 5ème

Les pourcentages de chance

Auteur du cinquième pire bilan de la saison avec seulement 20 victoires en 66 matchs joués, Detroit possède pour la première fois depuis plus de vingt ans de véritables chances de bien figurer dans cette Draft. Depuis 2019 et la nouvelle réforme adoptée par la Ligue, les pourcentages de chance sont beaucoup mieux répartis afin d’éviter ainsi du tanking excessif. En effet, les trois pires bilans auront 140 balles de ping-pong chacun, tandis que le quatrième pire bilan est passé de 119 à 125 et le cinquième de 88 à 105. Le nouveau règlement est donc très avantageux pour la franchise du Michigan actuellement positionnée à la cinquième position dans les mocks. Voici donc les pourcentages détaillés pour la Lottery des Detroit Pistons :
– 1er : 10.50%
– 2ème : 10.54%
– 3ème : 10.56%
– 4ème : 10.53%
– 5ème : 2.22%
– 6ème : 19.61%
– 7ème : 26.74%
– 8ème : 8.68%
– 9ème : 0.62%

Les enjeux de cet événement

Il y a un an, les Pistons bouclaient la période de la free agency avec de bien belles arrivées (Derrick Rose, Markieff Morris ou encore le trade de Tony Snell) venues renforcer des postes extérieures trop friables. Sur le papier, l’équipe semblait armée pour retrouver les Playoffs dans l’espoir de faire mieux qu’un vulgaire sweep au premier tour. Mais l’engrenage des blessures de Reggie Jackson, Luke Kennard et Blake Griffin, ainsi que les séries de défaites ont poussé les dirigeants à appuyer sur le bouton reconstruction. Départs de Andre Drummond et Reggie Jackson à la Deadline symboles de la fondation de l’effectif. L’heure est donc désormais à la reconstruction, axée autour de la jeunesse.
Cette Lottery Draft est la première étape de ce nouveau projet. Le jeu du hasard déterminera ce soir à quelle position la franchise du Michigan choisira à la prochaine Draft, en octobre. Chance ou malchance ? Réponse ce soir.

Un historique catastrophique

Malheureusement, l’exercice de la Lottery n’a jamais été une grande réussite à Detroit. Au cours des trente-cinq dernières années, depuis que la NBA a instauré ce système de loterie pour déterminer les meilleurs choix, les Pistons n’ont jamais obtenu le premier choix, et ils n’ont choisi qu’une seule fois parmi les trois premiers (Grant Hill en 1994).

En treize participations dans leur vaste histoire, les Pistons n’ont jamais move up (ndlr. grimper, gagner des places) dans une Draft : un bien vilain 0 sur 13. Huit fois, les Pistons sont restés à leur place et cinq fois ils ont reculé d’une place. Alors que pour le contre-exemple, leurs voisins de Cleveland ont obtenu le choix n°1 à quatre reprises depuis 2003 dont trois fois en quatre ans au cours de la dernière décennie. En espérant mettre un terme à cette malédiction ce soir avec la présence de Troy Weaver, le nouveau general manager qui représentera l’équipe.

Laisser un commentaire