13 minutes 2 ans

Blessé lors d’une grande partie de la saison dernière, Luke Kennard aborde cette bulle privée des Pistons avec une motivation intacte pour cette reconstruction.

Une condition physique optimale

Interviewé par la presse locale lors des premiers jours du camp, Luke Kennard a d’abord voulu se montrer rassurant quant à sa condition physique suite à ces deux tendinites au genou :

Pour le moment je n’ai aucun souci physique, nulle part. Je me sens très bien et mon corps est probablement dans le meilleure et plus forte forme de ma carrière. Ce fut de très bons premiers jours pour moi. Continuer à travailler sera capital pour moi et je vais voir comment mon corps répondra.

Si le talent de l’ancien protégé de Coach K à Duke n’est pas à prouver, il est vrai que Kennard souffre de multiples blessures depuis sa Draft en 2017 : genou gauche puis épaule droite en 2018 et enfin genou droit en 2020, ce qui lui a fait manquer plus de soixante matchs sur les deux dernières saisons.

Avec plus d’un an de rééducation et d’entraînement individuel spécial, on espère revoir l’arrière de 24 ans dans une forme olympique car il aura un rôle prépondérant dans cette première étape du processus de reconstruction à Detroit.

Heureux de la nouvelle direction

Avec les départs récents de Reggie Jackson et Andre Drummond, Luke Kennard est dorénavant le Piston le plus ancien du roster actuel (en nombre de saisons jouées à Detroit évidemment). Un rôle assez nouveau pour le numéro 5 de Detroit.

Lors de la dernière Trade Deadline, il était pourtant passé très proche d’un départ pour Phoenix en échange de Jevon Carter et Elie Okobo. Une rumeur confirmée mais finalement avortée dans les dernières heures. Depuis l’arrivée du nouveau GM Troy Weaver tout semble indiquer que Kennard fasse partie du projet :

Dès qu’il est arrivé ici, c’est l’une des premières choses qu’il nous a dites : Que nous n’avions pas besoin de repartir du début. Nous avons de très bons vétérans, nous avons de bons jeunes talentueux sur lesquels nous pouvons simplement construire en continuant à grandir et à travailler pour nous améliorer

Rien de plus important que la bonne entre le parquet, le banc et les bureaux. Kennard rappelle que Weaver s’est montré très élogieux envers les jeunes présents et que la reconstruction ne signifiait pas une destruction totale des éléments déjà installés :

C’était excitant d’entendre cela. le fait que sachant qu’il ait déjà confiance en nous. Il a confiance en nos coachs et nous aussi, nous lui faisons confiance.

Sur le papier, Detroit peut en effet jouir de quelques outils à conserver pour la base de la refondation : Sekou Doumbouya, Bruce Brown et Luke Kennard en tête de liste. Et c’est une bonne chose de voir l’ancien bras droit de Sam Presti compter sur eux.

Utiliser l’intégralité de sa panoplie offensive

Même si ses qualités premières restent le shooting (44% – 40% – 89% la saison passée), il serait insultant de le réduire qu’à cela. Luke Kennard possède de bien nombreuses autres forces offensives notamment sur le plan du playmaking. Et le coaching staff en a conscience.

Interrogé à ce sujet, Dwane Casey précise qu’il compte bien responsabiliser son joueur sur des séquences en point guard pour exploiter au mieux son QI basket et ses qualités de passe. Rappelons que Kennard est ambidextre, une arme qu’il faut utiliser.

Si vous regardez tous les matchs de Playoffs, ils ont tous plusieurs créateurs. L’objectif pour Luke est de lui donner l’expérience en tant que meneur et créateur. C’est déjà un excellent joueur de pick-and-roll, donc cela lui donne l’opportunité de le faire avec pression, de créer pour d’autres gars.

Le coach des Pistons semble faire de Kennard un véritable projet en développement capable de jouer du poste 1 au poste 3. Un joueur polyvalent en attaque capable de créer et shooter. De nouvelles responsabilités qui ne déplait pas au principal concerné :

Cela me convient. Je me sens à l’aise avec le ballon et je prends des décisions : jouer le pick and roll, trouver le joueur ouvert. C’est évidemment quelque chose sur lequel je dois continuer à travailler, mais jusqu’à présent, c’est bien et je pense que nous pouvons avoir différents scénarios, différentes situations et différents joueurs sur le terrain à des moments différents pour faire face à ces types de situations.

Avec seulement Jordan Bone comme véritable meneur de métier présent dans la bulle, le staff technique aura quelques jours pour essayer différentes lineups avec Kennard en 1 ou en 3.

La bulle pour acquérir du leadership

Il est important de rappeler que Derrick Rose, Blake Griffin, Tony Snell et Langston Galloway sont tous absents de cette bulle organisée à Detroit. Ce qui fait de Luke Kennard le seul « vétéran » présent. De quoi progresser dans son leadership.

Après les départs de Drummond et Jackson, Kennard est désormais le plus ancien Pistons du roster avec trois saisons complètes passées dans le Michigan. Un statut qui surprend et motive également le joueur :

C’est assez fou d’y penser, mais je dois l’assumer et croire vraiment que je suis l’un des plus vieux de l’équipe et que je dois prendre le leadership. C’est aussi une question de croissance et de maturité parce que je sais que je dois devenir un leader cette année. J’entame ma quatrième année, c’est donc une très grosse année pour moi; c’est aussi une année importante pour cette équipe pour continuer à avancer.

En tant que « joueur expérimenté » dans un groupe très jeune, celui que l’on surnomme Lucky Luke nous a dressés son analyse des premiers jours de ce mini-camp d’entrainement. Il se dit très content du niveau et de la mentalité affichés par les jeunes :

Tout le monde est compétiteur. Nous avons joué très dur lors des deux premiers jours et je sais que les gars sont un peu fatigués maintenant. Ça ne nous empêchera pas de continuer à travailler. La période que nous avons est courte et nous devons profiter d’être ensemble pour capitaliser un maximum dessus.

Cette mission « Kennard leader » est aussi une idée du coach Dwane Casey qui veut un Luke Kennard plus vocal qui pèse plus lourd dans le vestiaire et sur le parquet. Le coach espère que la bulle lui servira à développer cette facette de sa personnalité :

Luke a en quelque sorte pris la responsabilité du leadership mental avec les absences de Derrick et Blake. C’est énorme, et c’est un autre domaine que nous cherchions à tester et à essayer de trouver dans ce camp. J’aime beaucoup ce que je vois de Luke.

En tout cas, toutes ces déclarations montrent que Luke Kennard est plus que jamais un élément fondamental pour la première saison de reconstruction des Pistons – à la fois pour le parquet mais aussi pour le vestiaire. En espérant que la bulle lui soit utile.

source image : MLive

Laisser un commentaire