6 minutes 2 ans

Avec sans aucun doute un des plus gros coups de théâtre de cette Free-Agency, les Pistons ont réussi à signer Jerami Grant, un choix que le joueur et l’organisation expliquent

Même proposition de contrat mais pas le même rôle

Les informations sont déjà tombées depuis quelques temps : oui, Denver a proposé le même contrat que Detroit pour l’ailier de 26 ans et malgré cela le joueur a décidé de partir. Comment peut-on l’expliquer ?

Déjà, le premier pion essentiel à cette signature est bien évidemment Troy Weaver. L’homme qui a fait beaucoup parler de lui ces dernières semaines avec ses choix dans tous les sens, a connu Grant sous ses années à OKC. Le GM des Pistons a donc déjà un avis sur la nouvelle recrue de l’équipe, et force est de constater qu’il est très positif :

Il est venu ici car c’est un gros défi. Je vais faire en sorte qu’il devienne le meilleur Jerami qu’il puisse être. J’attends de voir sa progression. Ce n’est pas dans mes habitudes de dire cela, mais il peut devenir un joueur de la all-defensive team, j’en suis sûr. Sa mentalité défensive, qui il est, son jeu en attaque qu’il peut apporter ici à Detroit et le fait qu’il soit encore jeune en ayant donc son prime devant lui; nous sommes excités de tout ce qu’il le concerne, en tant qu’homme et en tant que joueur.

Troy Weaver

Troy Weaver a pesé dans la balance

Le rôle primordial de notre GM a énormément pesé dans la balance, mais la décision revenait avant tout à Grant, qui voulait un gros défi à un moment clé de sa carrière. Des joueurs qui quittent une équipe qui perd en finale de conférence contre le champion, pour rejoindre une équipe avec un bilan de 20-46 en pleine reconstruction, il n’y en a pas beaucoup dans l’histoire de la ligue. Comme Jerami l’explique, c’était une décision difficile mais réfléchie :

Je suis venu grâce à la confiance qu’avait Troy en moi, et le fait que je suis ouvert aux défis. Je crois en moi, c’était une décision difficile mais je pense que c’était la meilleure des décisions à prendre.

C’était dur car je me sentais bien là-bas, je m’entendais bien avec mes coéquipiers et l’organisation. Mais il fallait que je parte pour ma carrière. Ma progression est très importante pour moi et le défi de venir ici m’a intrigué. J’ai encore une grande marge de manœuvre pour m’améliorer sur le terrain, et travaillant chaque saison comme je travaille, je pense que j’ajoute à chaque fois une facette intéressante à mon jeu.

Jerami Grant

Un GM audacieux qui croit en un joueur qui lui-même a confiance en sa progression, voilà le cocktail qui a fait que cette signature a pu se faire. Les 60 millions sur trois ans peuvent paraître trop à l’instant où ces lignes sont écrites, mais peut-être, nous l’espérons, que d’ici un ou deux ans ce contrat se sera transformé au contraire en belle affaire pour l’équipe. Le temps nous dira quel joueur sera Jerami Grant.

source image : USA Today

Laisser un commentaire