4 minutes 2 ans

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les Pistons : de l’envie, du talent indéniable, mais au final un manque d’expérience qui se traduit par une défaite.

C’était encore le cas cette nuit face aux Bucks du double MVP Giannis Antetokounmpo. Pourtant, le score n’est pas déroutant, 125-115, car les Pistons sortaient d’un match disputé contre les Celtics, ce qui témoignent d’une volonté de bien jouer même en enchaînant deux matchs contre deux grosses équipes.

Soulignons toutefois la régularité d’un Jerami Grant toujours aussi présent offensivement, et suppléé cette fois par un Derrick Rose à 24 points, qui se rattrape de son match moyen contre Boston. La titularisation de Saddiq Bey et la vingtaine de minute jouée par Sekou et Stewart continuent de montrer l’importance des jeunes dans l’effectif, qui sont responsabilisés même dans les matchs importants, en montrant toutes leurs qualités sur le terrain. Une nouvelle bonne performance de Svi, comme Wayne Ellington qui montre qu’il reste un joueur sur lequel l’équipe peut compter.

Même si on peut continuer de reprocher aux Pistons leur défense extérieure, on ne peut les blâmer que la performance énorme du MVP Grec (43points), car cela peut arriver à toutes les équipes de la ligue, d’autant plus que Middleton et Holiday n’ont pas franchi la barre des 20 points. Par contre, l’équipe n’a tiré qu’à 43% de réussite cette nuit, ce qui peut remettre en question certains choix de tirs de la part des joueurs.

Petite pensée également pour Killian Hayes, sorti sur blessure après 13 minutes de jeu mais qui ne semble par être sujet à une blessure sérieuse après les premières analyses.

Source image : NICK MONROE, USA TODAY SPORTS

Laisser un commentaire