11 minutes 2 ans

Afin de compléter notre interview filmée fin décembre que vous pouvez retrouver à la fin de cet article, la rédaction de Pistons France vous propose également une petite présentation analysée du livre de Manu Key. En espérant que ces pistes de réflexion vous donneront l’envie de vous plonger dans ce livre.

« Rappeur et fondateur de la Mafia K’1 Fry, un des collectifs majeurs du rap français, Manu Key raconte comment l’aventure a commencé dans la MJC d’Orly, à une époque où le rap en France n’en était qu’à ses balbutiements. Le jeune Manuel Coudray, entre galères familiales, scolaires et sentimentales, se réfugie dans cette musique qui transformera sa vie et celle de ses acolytes à jamais. L’indépendance de ton, la sincérité de leur démarche artistique et leur passion inépuisable ont su trouver un écho chez une partie de la jeunesse française.

De la rencontre avec MC Solaar à la découverte de Kery James, en passant par l’amitié et la collaboration avec Dj Mehdi, la réalisation des disques en solo et en groupe, Manu Key égrène ses souvenirs avec la même énergie qu’à ses débuts. L’occasion est donnée ici à ce pilier du rap de raconter l’aventure musicale de l’axe Orly-Choisy-Vitry, loin des fantasmes et des clichés qui entourent ce collectif à la réputation sulfureuse.

Ce livre rappelle que la Mafia K’1 Fry est avant tout une histoire de liens sacrés. Le récit de Manu Key apporte une pierre indispensable à l’édifice de l’histoire du rap en France. »

Une ode à l’amitié et à la passion

Si être fan de rap et connaître les membres de la Mafia K’1 Fry aident à mieux comprendre et apprécier les références musicales que Manu Key mentionne tout au long de son livre, cela n’est en aucun cas une obligation pour se plonger dans son autobiographie. En effet, Les Liens Sacrés est avant tout une histoire d’amitié, de passion, de fidélité et de famille. Des thèmes universels dans lesquels nous pouvons tous s’y retrouver, peu importe d’où on vient. Les valeurs que dégagent le collectif depuis leurs débuts sont si précieuses, que la lecture du livre de Manu Key devient nécessaire – pour ne pas dire indispensable.

Mais le livre ne parle pas que de rap ou de musique : Manu Key nous parle largement de sa passion pour le basket. Des ses premiers shoots à Orly jusqu’à sa reconversion en tant que coach. Aujourd’hui, il est assistant dans le staff du Stades de Vanves en NM1 où il continue de faire ce qu’il sait faire de mieux : inculquer des valeurs, prendre des jeunes sous son aile, montrer le droit de chemin pour maximiser le potentiel de chacun et y dégager le meilleur. Comme le dit son ami Kery James dans la préface du livre, Manu Key est « un coach par nature animé par le désir de partager et de transmettre ce qu’il sait ». Et c’est probablement ce qui résume le mieux son autobiographie : l’histoire d’un coach naturel bercé par la passion avec l’objectif d’enseigner et de partager dans la musique comme dans le basket.

Comprendre les prémices du rap français

Difficile de lire un livre sur Manu Key sans apprécier les éléments liés au rap qui entourent sa vie. Si son autobiographie n’est pas centrée exclusivement sur le rap, il prend logiquement une place prépondérante que les fans apprécieront. Les Liens Sacrés est un morceau d’histoire du rap en France, notamment des débuts où il était bien plus difficile de produire des sons, d’un point de vue matériel d’abord (et on vous renvoie ici aux nombreux chapitres sur DJ Mehdi, dans sa chambre improvisé en studio à Colombes où il habitait avec sa mère) mais aussi commercial. Les réseaux sociaux n’existaient pas, tout comme YouTube ou les autres plates-formes en ligne. Il fallait être ingénieux pour exploser si vous n’étiez pas soutenu par des gros noms ou des stations de radio.

En arrière-plan, ce livre de Manu Key est aussi une merveilleuse histoire du rap français : tous les pionniers y sont mentionnés (Solaar, NTM, IAM etc.) et on y découvre le processus créatif des années 90 qui était rythmé par la passion, la détermination et l’envie d’aller loin.

Commandez le livre de Manu Key ici

Une construction originale et efficace

La force du livre réside aussi sur sa construction plutôt originale. Le récit autobiographique conté par Manu Key est régulièrement entrecoupé d’insertions de photos de famille très intimes, de pochettes d’album, d’extraits d’interview, de paroles tirées de sons, mais aussi de présentations détaillées de 113, de Rohff etc. Ces petites coquilles qui figent le récit jouent un rôle capital pour illustrer le propos autobiographique et rendent la lecture encore plus agréable. Leur apport est même primordial car elles permettent aussi aux novices ou débutants qui découvrent la Mafia K’1 Fry de mettre un visage sur un nom, un album sur un son, une émotion sur une anecdote.

Autre choix intéressant dans la construction : le livre s’ouvre sur le décès de DJ Mehdi, membre iconique de la Mafia K’1 Fry avant même le chapitre consacré à l’enfance de Manu Key. Un hommage qui place rapidement les enjeux du livre et les thèmes transversaux que l’on retrouve au fil de la lecture : l’amitié, la passion, la musique, la famille… Ouvrir sur DJ Mehdi permet à Manu Key de nous expliquer les origines et l’importance de ces liens sacrés et de mieux comprendre le choix du titre. Parce que la Mafia c’est avant tout une amitié indéfectible depuis des années. Des liens qui ne se briseront jamais.

Interview de Manu Key pour Pistons France

Laisser un commentaire