5 minutes 2 ans

Énième défaite à cause, en partie, d’un début de match catastrophique de la part des Pistons.

12ème revers de la saison et c’est sans doute un des plus frustrants de cette dernière. Detroit avait, malheureusement comme à son habitude, commencé son match en étant complètement dominé à cause d’un manque clair de sérieux et de concentration. Ce n’est clairement pas la première fois que cette équipe se bat tout le match pour essayer de rattraper le retard pris en début de rencontre. Malgré tout, les joueurs se battent et Houston commence à faiblir, dernière action du match, Grant part seul au panier en étant détruit par PJ Tucker pendant quelques secondes et va finalement réussir son lay-up pour gagner le match avec une faute. Sauf que non, la faute a lieu après le chrono donc la fin du match est sifflée. Isaiah Stewart et Dwane Casey résument bien notre pensée :

C’était très frustrant. Juste voir le nombre de fois où il y avait faute sur l’action. Je pensais qu’on allait siffler quelque chose mais rien n’a été fait. On ne peut pas contrôler ça, mais c’est frustrant.

Isaiah Stewart

Une action qui fait donc débat et qui a laissé un gout amer au coach de Detroit :

Vous regardez l’action, je pense qu’il y avait 3 fautes juste avant d’aller au lay-up. Malheureusement, ils ( arbitres ) n’ont pas sifflé.

Dwane Casey

Bref, ce qui est fait est fait et on ne pourra pas revenir là dessus. Les Pistons ne peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes d’avoir été autant en retard dès les premières minutes du match. Cela montre bien qu’il y a un problème mental dans cette équipe pour la plupart des joueurs. Coach Casey, qui aime beaucoup parler en conférence d’après match apparemment, l’évoque :

Je ne sais pas si ça vient de la fin de match contre Atlanta. Mais l’excuse n’est pas acceptable. Si on veut construire un programme qui vise à nous faire gagner, il faut qu’on arrive tous les soirs avec nos fusils chargés. Si on veut gagner nos matches, il faut qu’on fasse toutes les petites choses à faire en début de match.

Dwane Casey

Le moral semble à 0 tant cette saison est déjà longue. Quelques lueurs d’espoir en Grant évidemment, mais également le backcourt Ellington-Wright qui a bien pris feu cette nuit. Mais ces lueurs sont maigres en comparaison de l’ombre qui plane sur l’équipe. Prochain match ce soir contre Philadelphie, merveilleux.

source image : USA Today

Laisser un commentaire