6 minutes 2 ans

Saddiq Bey octroie de plus en plus la confiance du coaching staff de Detroit. La maturité et le mental du rookie impressionnent toute la franchise

La meilleure preuve de confiance qu’un coach puisse faire à son rookie est de lui laisser du temps de jeu dans les moments chauds d’un match. Il est rare de voir un jeune réussir à gratter des minutes dans le 4ième quart-temps. Pourtant, Saddiq Bey drafté en 19ième position de la dernière draft, gagne la confiance de son équipe. A tel point qu’il est maintenant une solution viable lorsqu’il s’agit de soulager ses coéquipiers en défense et de mettre un panier dans les dernières minutes d’une rencontre. 

 « Il est très mature pour son âge, que ce soit en attaque ou en défense. Il est intelligent, il est très bon en situation de switch, il a le footwork et la vitesse pour rester devant un mec comme [Devin] Booker. Je n’avais aucun scrupule à le faire jouer car ce n’est pas un rookie ordinaire » Dwane Casey

Lorsque Troy Weaver à fait ses choix lors à la dernière Draft, il voulait s’assurer que chaque rookie sélectionné ait la bonne mentalité pour progresser. Mason Plumlee est justement très confiant au sujet de l’ailier provenant de l’université de Villanova.

« Son approche à la préparation, son approche à l’entrainement, son approche au jeu est super mature. Je pense qu’il est capable de d’augmenter son niveau de jeu quand il faut et de faire des grosses actions. C’est pourquoi le staff et ses coéquipiers lui font confiance » Mason Plumlee

Son efficacité au tir est également impressionnante. Saddiq Bey n’hésite jamais lorsqu’il s’agit de prendre un tir ouvert. Et il fait bien, car il tourne à 41,7 % derrière l’arc. Interrogé sur cette efficacité, Dwane Casey lui témoigne encore toute sa confiance.

« Il s’entraine au tir 24h/24. Ce n’est pas une surprise. Il a confiance en lui. Il est très mature pour son âge et il n’a aucun problème à se mettre en position pour tirer » Dwane Casey

Mais Saddiq Bey n’est pas un simple shooteur. Il reste un joueur polyvalent qui veut s’améliorer dans tous les compartiments du jeu. Quand il parle de ses prochains axes d’amélioration, on remarque qu’il ne compte pas se reposer sur ses lauriers et qu’il veut travailler dur pour devenir le meilleur joueur possible.  

« Je dirais tout, je veux être le meilleur possible. Jusqu’à ce que je sois parfait dans tous les domaines, je dois continuer à travailler. Tous les jours, je travaille sur tous les aspects de mon jeu. Que je l’utilise en match ou pas, je veux être le joueur le plus complet que je puisse être. » Saddiq Bey

En tout cas il faudra suivre sa progression de très près, pour ne pas rater ses prochains matchs à 30 points et 12 rebonds en 27 minutes. 

Source photo : Maddie Meyer/Getty Images

Laisser un commentaire