5 minutes 2 ans

Ayant à coeur de se rattraper après leur match d’hier raté contre les Pacers, les Pistons venaient affronter des Celtics forts de leur victoire contre les Raptors. Malgré les absences importantes de Plumlee et Doumbouya, Detroit s’est imposé notamment grâce à un Saddiq Bey des grands soirs.

Le match à été serré dans l’ensemble mais que l’entame fut compliquée pour les hommes de Dwayne Casey qui accusaient très vite dans le 1er quart un retard de 10 points. Après les deux fautes rapides de Stewart et en l’absence d’autre pivots, Okafor et Plumlee étants blessés, c’est avec une raquette Grant / Griffin et un Josh Jackson offensif que les Pistons recollent et passent devant à la fin de la première période grâce à une meilleure réussite au tir et une défense remobilisée.

Et c’est alors que le show Bey a commencé. Une bonne circulation de balle collective permet au rookie de 21 ans de planter 14 de ses 30 points dans le deuxième quart temps. Une performance qui aidera l’équipe à compter 11 points d’avance à 2 minutes de la mi-temps. Une défense inconstante et le talent de Jayson Tatum diminuera cet avantage à deux unités à la pause, mais la machine est en route : 19 points, 6 rebonds, 6/8 au tir dont 4/4 à trois points pour Saddiq Bey. Et c’est pas fini.

La deuxième mi-temps fut à l’avantage des Pistons, bien aidés par la défense parfois déconcentrée des Celtics. Un excellent Delon Wright (22pts / 6 rebonds / 7 passes) et un Blake Griffin malicieux (3 fautes offensives provoquées) permettent à Detroit de mener de 10 points à l’orée du dernier quart. Mais Boston revient bien et force l’adversaire à précipiter ses attaques. Après un gros run des Celtics en fin de match, les Pistons ne mènent plus que de 3 points à 40 secondes du terme. C’est alors que le héros du match Saddiq Bey plante un énorme 3 points sur la tête de Grant Williams après une passe de Wright. Game over.

Je suis si fier de lui. Ce jeune travaille dur et prend son métier très au sérieux

Dwane Casey

L’avoir emporté est plus important pour moi. J’essaye de rester humble et de construire sur ça pour aider mon équipe à gagner.

Saddiq Bey

30 points, 12 rebonds, 10/12 dont 7/7 à 3 points. Record battu du nombre de shoots primés pour un rookie de Detroit. Un Saddiq Bey historique et une belle prestation collective globale permettent aux Pistons de battre Boston pour la deuxième fois en trois matchs cette saison. Encore une grosse équipe vaincue, confirmation attendue contre les Pelicans dimanche soir.

Source image : David Butler II / USA TODAY Sports

Laisser un commentaire