7 minutes 2 ans

Les Pistons sont tombés sur un grand duo Vucevic – Fournier complètement inarrêtable. Detroit n’aura jamais vraiment inquiété le Magic : de brefs passages positifs pour remonter au score avant de retomber. Trop de maladresse aux tirs, pas assez de mouvement.

Le vrai souci ce soir reste malgré tout collectif. On a eu l’impression d’assister aux mêmes séquences successivement : Orlando qui prend dix points d’avance, Detroit qui répond rapidement pour remonter légèrement avant d’encaisser un nouveau gros run. Aucune constance.

En défense, les Pistons n’arrivaient juste pas à répondre à l’intensité et l’agressivité émise par Orlando. Les joueurs du Magic ont été au contact en rentrant dedans pour obtenir pas mal de lancers-francs logiques (26/29). Aucune solution défensive régulière trouvée par Detroit.

L’absence de Delon Wright s’est clairement faite ressentir sur le collectif offensif du cinq majeur. Les shooteurs Saddiq Bey et Wayne Ellington n’avaient pas de matelas ouverts pour shooter confortablement. Jerami Grant a dû mettre le costume de leader en isolation trop souvent. Une nuit un peu compliquée pour Dennis Smith Jr. 6 points 2 passes et 4 pertes de balles le vide :

« Il est compétitif, il est dur, il donne le ton. Toute l’allure du match a changé quand il est rentré sur le terrain. »
DWANE CASEY

Belle surprise du soir : le rookie Saben Lee qui n’avait pas joué depuis le 6 février, a eu des minutes relativement élevées, en tout cas plus que ce à quoi on aurait pu s’attendre, 33 minutes qui lui permettront d’envoyer 12 point 4 rebonds 5 passes et 3 interceptions. Cependant les Pistons doivent être judicieux sur au vu de son contrat two-way player il est limité en terme de match.

« Je me sentais en forme. Mes vétérans et le reste de l’équipe étaient très encourageants et me disaient d’être agressif. Ils m’ont aidé à me mettre à l’aise. »
SABEN LEE

On pourra d’ailleurs reparler de la tentative de Lee de dunk sur Vucevic qui menait Orlando avec ses 37 points et 12 rebonds, Sabon n’a pas pris peur pour autant et rate de peu son énorme tomar sur le pivot du Magic.

« J’ai juste vu une opportunité et j’ai essayé d’y aller et finir. J’ai raté, donc ce n’était pas bon pour l’équipe. C’est une dure défaite pour nous. Mais je ne suis pas trop inquiet sur mon jeu personnel. »
SABEN LEE

Mais sur cette action on a eu un aperçu de la raison pour laquelle Troy Weaver et Casey ont une si haute opinion sur Lee, pas seulement son explosivité qui le fait aller si souvent dans la peinture mais la manière dont il prend les drives à son avantage :

« C’est un vrai meneur de jeu. Jerry Stackhouse, (le coach de Vanderbilt) l’adorait. C’est un leader. Il joue avec un cœur pur. Il n’y a pas de « je » dans son jeu. C’est quelque chose que l’on ressent quand il est sur le terrain. Il a ce quelque chose qui représente le leadership « 

« Je pense qu’il a fait tout ce qu’on lui a demandé. Distribuer la balle, défendre. Garder le rythme au niveau qu’on attendait. Trouver ses coéquipiers sur des kickout. On a pas su rentrer nos tirs. »
DWANE CASEY

Orlando a pu remporter la victoire au scoring grâce à Vucevic 37 points et Evan Fournier 29 points. Quant aux Pistons 24 points de Jerami Grant et 17 de Josh Jackson. Comme d’habitude les déclarations de Dwane Casey sont toujours aussi positives sur nos jeunes cela ne reste qu’un match et on verra bien si l’avenir lui donnera raison.

source image : MARY HOLT, USA TODAY SPORTS

Laisser un commentaire