5 minutes 2 ans

Très impliqué défensivement, et avec un jeu offensif quasi parfait, cette équipe des Pistons n’a laissé aucune chance au Magic d’Orlando, cette même équipe contre qui ils s’étaient pourtant inclinés il y a deux jours.

Et pour changer la donne, les joueurs ont eu un état d’esprit parfait, avec notamment un des meilleurs début de match de la saison. Beaucoup de rapidité en attaque, de mouvement lorsque c’était nécessaire, mais surtout un jeu collectif dans lequel tout le monde participe au playmaking (5 joueurs avec au moins 3 passes). Mais là où l’état d’esprit était différent, c’était surtout en défense et dans la façon de se préparer au match.

On savait un peu mieux à quoi s’attendre d’eux. La dernière fois on savait qu’on devait se méfier de Vucevic, Fournier et Ross. Mais je pense que c’était une surprise pour tout le monde de voir qu’ils étaient aussi forts et qu’il ne leur fallait qu’aussi peu d’espace pour prendre leurs tirs.

Josh Jackson

Mais la plus grosse surprise de ce match s’appelle Saben Lee. Chirurgical aux tirs (8/11 pour 21 points dont 3/3 derrière l’arc), très impliqué en défense (2 interceptions) et toujours bon dans ses choix, le two-way contract sélectionné au 38 tour de la dernière draft a su prendre le jeu a son compte dans un soir où Grant n’était pas au top de sa forme.

On lui a laissé la balle ce soir. Pour un rookie, venir ici et jouer contre une aussi bonne équipe défensive, il a fait un très bon travail.

Dwane Casey

Autre grande satisfaction notable de la soirée : Dennis Smith Jr. Le tout nouveau joueur des Pistons a su profité de l’absence de Wright et des minutes qui lui sont offertes pour se montrer et faire preuve de son potentiel (14 points en 18 minutes).

Dennis a fait un excellent match. Il a laissé le jeu venir a lui sans rien forcer et a été très bon en défense. Il a donné le rythme dès le début du match.

Dwane Casey

Malgré un petit relâchement au début du troisième quart, c’est une très belle copie qu’ont rendu les Pistons pour cette revanche contre Orlando. Solidaires et sérieux tout au long du match, la régularité a permi aux joueurs de ne jamais être inquiété, mais a aussi montré qu’ils pouvaient maitriser sans être dépendant de Grant. A noter les bonnes prestations de Plumlee et Stewart même si elles ne se ressentent pas dans les stats. Mais aussi le match complet de Josh Jackson, agressif au panier même si il y a eu quelques déchets à la finition et aux tirs.

Source Image : Reinhold Matay-USA TODAY Sports

Laisser un commentaire