7 minutes 2 ans

Après s’être déplacés sur les quatre précédents matchs, les Pistons n’ont pas su trouver les failles pour venir à bout des Kings qui restaient sur 9 défaites consécutives. Des défaillances sur la ligne des lancers francs, et une défense irrégulière ont été de trop pour venir à bout de Sacramento.

Un début de match marqué par la faiblesse offensive de Detroit, suivi par un manquement en défense trop important qui expliquent un écart conséquent dès les premières minutes. Mené de dix points au bout de trois minutes de jeu, l’écart fut monté jusqu’à dix-sept points ! Un manque de concentration que Coach Casey prend personnellement.

« Nous savions que l’adversaire du jour serait affamée, eux qui sortaient d’une défaite face aux Knicks la veille. Il aurait fallu jouer avec envie, du rythme et être concentré ! Au contraire, nous avons été rapidement mené. J’en prends la responsabilité. » Dwane Casey en conférence de presse d’après match.

Des Pistons diminués par la blessure de plusieurs de leurs joueurs ont permis de voir l’émergence de leur meneur de jeu fraichement arrivé ! Un garçon nommé Dennis Smith Jr, qui vient de New York, commence doucement à prendre ses marques avec sa nouvelle équipe. Après des prestations intéressantes, la confirmation de son état de forme commence doucement à se faire remarquer. 17 points et six passes décisives, additionnés à de bons pourcentages (53,8% au tir, et 40% à 3 points), et zéro ballon perdu :

« Son match est bon ! L’autre soir, c’était Saben Lee, et ce soir, c’est Dennis Smith Jr, Il a fait un sacré boulot en faisant tourner la balle, en entrant dans la peinture, et en déstabilisant la défense adverse. Nos meneurs ont fait un bon match, et c’est encourageant. » Dwane Casey parlant des deux meneurs de l’effectif du Michigan.

La prestation de Jerami Grant se doit d’être mentionné prenant compte son efficacité au cercle. Nous avons eu un Jerami provocateur et agressif qui lui a valu des tirs de secondes chances sur la ligne des lancers francs. 14 sur 15, simple et efficace pour la révélation de l’année. Une ligne de stat tout aussi honorable, et au dessus de ses standards, avec trente points et sept rebonds. Malgré avoir loupé le tir de l’égalisation, lui qui cherchait la faute, a tenu à rassurer sur le moral de l’équipe.

« Nous continuons à progresser. Nous avons encore trop de défaillances mentales mais nous nous améliorons. L’issue de ce match nous fait apprendre, et nous permet d’apprendre. C’est un match qui aurait pu être gagné mais nous restons tous plutôt positif. » Jerami Grant s’exprimant sur le scénario du match.

Si le score est très serré, c’est notamment dû au fait que les joueurs de Dwane Casey ont mené du milieu de troisième quart temps, jusqu’à la toute fin de match. La défaite est frustrante, prenant compte le scénario, mais également dû à la réussite aux lancers francs de l’équipe. Sans Grant, 7 sur 17 sur la ligne, qui a automatiquement mis en danger le gain de la rencontre. Le rideau défensif de l’équipe est également un facteur important dans la défaite… 19 points pour les joueurs de Sacramento après rebond offensif. Un manque de concentration, et une différence physique qui expliquent de tel difficulté.

« Nous aurions dû boxer la balle plus souvent. Nous savions qu’ils ont des joueurs qui se battent pour le rebond offensif. C’est un de leur atout que nous n’avons pas su gérer. » Jerami Grant parlant des difficultés de l’équipe sur demi-terrain.

Une défaite difficile à encaisser, qui laissera des marques mais qui permet à notre jeune effectif de grandir. Les difficultés rencontrées sont vues par le staff qui fera en sorte que cela s’arrange. Le prochain match face aux Knicks sera important pour ne pas installer durablement la spirale négative. Rendez-vous dans la nuit de dimanche à lundi à 2h, heure française pour suivre ce match.

Source image : Carlos Osorio – AP

Laisser un commentaire