6 minutes 2 ans

Les Knicks ont dominé et maîtrisé le match. Une très belle équipe qui a su installer un matelas confortable avec sa défense solide pour dérouler en attaque.

Les Knicks, 3ème défense de la NBA, ont posé beaucoup de problèmes aux Pistons notamment avec un manque d’efficacité au shoot, ce qui est à l’heure d’aujourd’hui le pire match au shoot de la saison. 15 pertes de balle. 39% aux shoots. 29% à trois-points. Hormis Wayne Ellington, aucun joueur des Pistons a réussi à se montrer réellement adroit. Face à un adversaire en feu et propre ce soir, il ne fallait pas rater les opportunités ouvertes : trop de déchets et d’erreurs.

« Nous sommes arrivés un peu à plat, sans énérgie. Nous n’avons pas bougé le ballon autant que nous l’aurions souhaité. Cela fait partie de la défense que Tom Thibodeau prêche. Ils veulent absolument éviter que l’adversaire passe par l’intérieur et dans la raquette. Nous avons bloqué là dessus plusieurs fois. Tout cela fait partie du processus d’apprentissage. Une fois que nous entrons dans la peinture, nous devons prendre plus d’espace, et garder les yeux ouvert afin de trouver le coéquipier le mieux placé »

Wayne Ellington

Detroit n’a pas existé face à une très belle équipe new-yorkaise qui est venue dans le Michigan prête tactiquement et mentalement. Ils ont contrôlé la rencontre en se basant sur une défense solide et une attaque cohérente. Ce n’était pas le soir des Pistons.

« Ils ont été trop hésitants, quelqu’en soit la raison, Je dois revoir le match, mais je pense qu’ils ont tout simplement été agressé toute la partie. »

Dwane Casey

Malgré toutes les difficultés offensives, les Pistons ont tout de même réussir à garder le contact avec les Knicks le temps d’une mi-temps. Cependant la réussite et les lacunes défensives de l’équipe ont permis à la nouvelle équipe de Derrick Rose de réussir 26 de leur 37 tirs en seconde mi-temps, bien aidée par Julius Randle qui inscrit 17 de ses 25 points en seconde période.

« Il était à 3/6 derrière la ligne à trois points, alors vous le faites sortir du bloc et ensuite le garder sur la ligne. Ce jeune homme est un excellent exemple de la façon dont les gars se développent et doivent se développer. Il a remodelé son jeu, est revenu au top niveau. »

Dwane Casey, a propos de Randle.

Casey a malgré tout reçu les encouragements de la second unit, en particulier par les matchs intéressants des jeunes Saben Lee et Isaiah Stewart, se rajoute même la performance de Josh Jackson, en diffuclité en attaque mais qui a su réagir et aller sur la ligne pour marque des lancers francs.

« Je pensais que le groupe était plus compétitif, plus physique afin de pouvoir répondre à la qualité des Knicks. »

Dwane Casey

Un match à retravailler pour les Pistons, notamment sur la partie physique, où les joueurs nous ont déjà prouvé leurs talents. Néanmoins encore une fois, on ressent une certaine envie de bien faire et de continuer à jouer dans cette équipe. L’attitude que montrent des gars comme Stewart, Bey, Lee, Grant, DSJ ou Jackson rend les larges défaites – pourtant rares cette saison – plutôt faciles à digérer.

source image : AP

Laisser un commentaire