7 minutes 2 ans

Avec une liste d’absent aussi longue on pouvait avoir peur pour le match de cette nuit mais décidemment les jeunes de Detroit nous donnent tort à chaque fois.

Alors par où commencer ? Le fait que presque tous les paniers des Pistons venaient d’une passe décisive, que le pourcentage à trois points frôle les 50% ou que Dennis Smith JR. et Plumlee sont maintenant dans une liste contenant Jordan, Pippen, Magic et Kareem, Bird et Parish ? Faites votre choix.

« On est juste venu et on voulait jouer ensemble et s’amuser. C’était notre objectif « 
Rodney McGruder

Pour revenir sur les absents, au delà des habituels Griffin, Okafor, Wright et Hayes, Jerami Grant et Josh Jackson manquaient également à l’appel, Grant pour une blessure à la jambe qui ne devrait pas être trop sérieuse, Jackson pour problème au ventre.

Alors Detroit a déjà du composer avec plus d’absences, en revanche pas sans autant de joueurs clefs comme Grant clairement l’option 1 cette saison ou Jackson qui a pris le rôle de Derrick Rose en tant que leader du banc. Cela s’annonçait être très dur à encaisser. Mais accrochez vous et ouvrez le livre de record des Pistons :

D’entrée de jeu : le plus de trois points en un quart temps depuis 25 ans, 9 trois points. Evidemment Dennis Smith JR. et Mason Plumlee et leur deux triples doubles, une première depuis 57 ans dans le Michigan

« C’est clairement pas quelque chose sur lequel t’es concentré parce que si tu commences à penser qu’à ça tu commenceras à perdre de vue le plus important ta présence d’esprit.« 
DENNIS SMITH JR.

Clairement le jeu de Dennis Smith ce soir n’était pas forcé et ses passes étaient très bonnes, au début du match on avait l’impression qu’elles menaient toutes à des paniers ; 10 points 11 passes 12 rebonds pour 3 turnover.

Premier au scoring Wayne Ellington avait la main chaude ce soir avec ses 25 points (8/11 3PM) et il a clairement contribué aux plusieurs run des Pistons 22-6 dans premier quart temps, 15-0 dans le second.

« C’était important. Wayne est un vet, un des meilleurs tireurs à trois points que j’ai vu, c’était important pour lui de voir ces tirs rentrer. Gagner en confiance et donner de l’énergie dans notre attaque. »
DENNIS SMITH JR

« Tout le monde était prêt à jeter Wayne aux oubliettes, mais une chose sur les shooters : ils n’oublient pas comment tirer. Tu auras des soirs plus durs que d’autres. »
DWANE CASEY

On espère en tout cas qu’Ellington continuera sur cette lancée, pour rappel il a commencé la nouvelle année avec un mois de janvier historique à 52% à trois points, février aura été plus compliqué en chutant à 26%, le mois de mars sera on l’espère dans ses meilleurs standards.

« Ca fait du bien, je ne veux pas me porter la poisse, mais ça fait du bien, je savais que je devais être plus agressif , c’est sûr. Avec ces deux là sur le terrain en terme de scoring ils en font beaucoup pour nous. »
WAYNE ELLINGTON

La stat la plus satisfaisante pour Casey est probablement les 40 passes décisives pour 48 paniers, le record de l’année dernière était 33. Les Pistons s’ont classé 9ème au ratio nombre de panier sur passe décisives avec 62.3.

« Si la balle bouge, ça tombera sur la bonne personne. Et c’est ce qui s’est passé cette nuit. C’était spécial. »
DWANE CASEY

On peut également revenir sur les bonnes prestations de Lee et McGruder tous deux à 20 points. Six joueurs ont dépassés les 10 points dont Svi avec 17 points. Pour finir Sekou malgré un 0/4 à trois points il s’en sort plutôt bien avec ses 9 points 4/4 au tir.

C’est donc un excellent collectif qui aura remplacé l’apport habituel de Jackson et Grant :

« Ces gars, certains d’entre eux n’avaient pas beaucoup de minutes, un mec comme Rodney McGruder rentre et fait avancer les choses. Dennis fait un triple double, Mason aussi. C’est tout simplement une excellente victoire en équipe. »
DWANE CASEY

Même si Toronto était décimé par les blessures, c’est toujours encourageant de voir cette jeune équipe traverser sans encombre les aléas de la saison.

source image : NBA.COM

Laisser un commentaire