4 minutes 2 ans

Recruté à l’intersaison en agent libre, Josh Jackson performe dans une équipe des Pistons qui lui fait confiance.

L’arrière venu de l’université de Kansas était promis à un bel avenir chez les Suns en étant drafté en 4è position de la draft 2017. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. Après une première saison intéressante, des problèmes de comportement sur et en dehors du parquet couplés à un niveau de jeu en chute libre forcent le management de Phoenix à le trader à Memphis. Sa 3è saison en carrière n’est pas meilleure : des allers-retours en G-League et les Grizzlies qui ne renouvellent pas son contrat. Le voilà donc agent libre à l’intersaison 2020.

Il n’en faudra pas plus pour Troy Weaver, qui saute sur l’occasion. Un joueur talentueux et revanchard qui a besoin de stabilité représente une prise de risque minime surtout à ce prix : 10 millions sur 2 ans. Le General Manager de Detroit a bien compris que la confiance était ce qu’il manquait au joueur.

Je sens vraiment que je peux lui faire confiance Je sens qu’il croît vraiment en moi. Et je n’ai que ce sentiment là depuis que je suis ici.

Josh Jackson à propos de Troy Weaver

De plus, Detroit est LA ville de Jackson. Il y est né et à grandi en regardant les Pistons jouer. Il était même présent lors du mythique « Malice at the Palace » en novembre 2004. En recherche de stabilité, l’arrière peut aussi compter sur sa famille présente dans le Michigan pour lui apporter réconfort et assurance.

La plupart de ma famille est ici, et je sens que j’ai des gens bienveillants autour de moi. Ces gens veulent me voir réussir et ça m’enlève un poids immense.

Josh Jackson

Ce retour aux sources pour le joueur de 24 ans porte déjà ses fruits. Placé en 6è homme par Coach Casey depuis le départ de Rose, il affiche de belles statistiques : 16,7 pts et 6,4 rebonds à 55% au tir sur les 10 derniers matchs. Josh montre qu’il a sa place en NBA pour le plus grand bonheur de sa franchise.

Source image : Carlos Osorio, AP

Laisser un commentaire