Site icon Daily Motown

Défaite à Indiana dans un match serré

Publicités

Mercredi soir, les Pistons ont concédé leur deuxième défaite de suite face à un rival de Division. Cette fois, ce sont les Pacers qui l’ont emporté au terme d’un match à suspense, notamment grâce à un grand Caris LeVert.

Comme bien souvent cette saison, les Pistons perdent mais perdent de peu. Le dernier match contre Indiana n’a pas fait exception. Auteur d’un bon début de match, Detroit mène alors de 3 petits points à la fin du premier quart, avant de prendre du retard dans le deuxième. Un retard que l’équipe du Michigan ne comblera jamais. Pourtant, les joueurs se sont accrochés et n’ont pas cessé de mettre la pression aux Pacers. Une mentalité dont Jerami Grant a été la figure de proue avec ses 29 points et 6 rebonds, finissant au passage meilleur scoreur du match. Dans son sillage, les Pistons ont joué collectivement en distribuant bien le ballon et en se partageant les points pour revenir au score. Au total, six joueurs des Pistons finiront à plus de 10 points.

Mais ce jeu collectif n’a pas suffit pour battre Indiana. Le fait que Domantas Sabonis ait moins pesé au scoring que d’habitude n’y a rien changé, car les Pacers ont été très adroits à 3 points (44% de réussite) contrairement aux Pistons (39%). Une adresse moindre, qui a été l’élément clé de la victoire du rival. Un fait que regrette Dwane Casey.

Le tir à 3 points est une si grande partie du jeu aujourd’hui. Ils en avaient quatre de plus que nous, et c’était la différence dans le match

Dwane Casey

Malgré tout, Saddiq Bey et Wayne Ellington ont réalisé de bonnes prestations dans ce domaine, le premier étant à 40% de réussite, et le second, en feu total, à 80% de réussite (4 sur 5) ! Ces performances leur ont permit d’apporter chacun 16 points pour les Pistons.

Mais un autre élément est venu perturbé la remontée de Detroit, et assurer la victoire d’Indiana : Caris LeVert. Auteur de 28 points et 6 passes, l’ancien Nets, fraîchement opéré d’une tumeur, a su motiver les troupes et assurer un excellent match, avec 52% de réussite au tir, dont 57 à 3 points. Une performance qui a étonné le coach des Pistons.

C’est un grand scoreur. Il peut obtenir son propre tir à tout moment, de n’importe où sur le terrain.

Dwane Casey

En plus de cela, Caris LeVert a réalisé un moneytime très solide. C’est d’ailleurs lui qui rentre le dernier gros shoot à 3 points, mettant définitivement un terme aux espoirs des Pistons. Malgré la défaite, la prestation des Pistons a été globalement satisfaisante, exceptée pour Sekou Doumbouya qui n’a pas pu apporter quoi que ce soit dans les 8 petites minutes qu’il a joué. Motivés, les Pacers courent après les victoires et leurs qualification en playoffs puisqu’ils sont actuellement 9èmes de la Conférence Est. Cette victoire était donc impérative pour eux.

Le prochain match, face aux Nets, a lieu ce vendredi et s’annonce d’ores et déjà plus compliqué, contre ce cador de l’Est.

Source image : Chris Schwegler / NBAE
Quitter la version mobile