4 minutes 2 ans

Arrivé en provenance d’OKC en échange de Svi Mykhailiuk, Hamidou Diallo s’est déjà parfaitement intégré à sa nouvelle équipe et est même devenu un membre important de chaque succès. Polyvalent des deux côtés du terrain, il s’impose un peu plus de jours en jours comme un des potentiels piliers de la restauration des Pistons.

En à peine 6 matchs, le swingman des Pistons marque déjà les esprits. Tout d’abord de par son apport offensif en sortie de banc. 13 points par match à presque 60% aux tirs, même derrière l’arc. Une adaptation précoce qui n’était pas forcément attendue et qui constitue une très belle surprise. Mais ce qui surprend le plus reste sa capacité à jouer à une haute intensité sans flancher.

« Il joue dur. C’est peut-être un de nos meilleurs joueurs pour finir près du cercle. Et il le fait avec une grosse intensité. Il est de partout, et il est compliqué à défendre grâce à sa vitesse.« 

Dwane Casey

En plus d’apporter sa pierre à l’édifice au scoring, il sait aussi se montrer très important en défense et ne pas avoir froid aux yeux lorsqu’il s’agit de défendre sur des joueurs très à l’aise en un contre un comme Damian Lillard. Sa polyvalence et son athlétisme en fait naturellement un défenseur de qualité.

« On a besoin de soldats sur le terrain, et Hamidou répond très souvent présent quand on en a besoin. Il fait ce qu’on attend de lui. »

Dwane Casey

Même si ça ne fait que 6 matchs qu’il porte le maillot des Pistons, Diallo est déjà un des chouchous des fans. Son jeune âge et sa courbe de progression ne font qu’augmenter les espoirs qui sont placés en lui. Une nouvelle bonne pioche à mettre au crédit de Troy Weaver.


Source image ; PistonsPowered

Laisser un commentaire