6 minutes 1 an

Nouveau match, nouveau show du tank du Michigan. Des vétérans toujours de côté pour ce match en back-to-back. Le premier de Killian Hayes depuis son retour de blessure. Un héro d’un soir était attendu à la Little Caesars Arena, et ce héro se nomme Hamidou Diallo.

L’affiche du soir avait tout pour s’annoncer divertissante. Deux équipes pratiquant habituellement un beau basketball s’affrontaient. Mais le cours de la soirée n’a pas su tenir toute ses promesses. Lors de le première mi-temps, aucune équipe n’arrive à creuser un écart signifiant sur l’autre et le jeu mis en place par Casey ne permet pas d’impliquer toute l’équipe. En effet, le coach des Pistons a fait le choix pour ce match d’opter pour une stratégie de un contre un. Un style de jeu qui donne l’avantage aux joueurs athlétiques balle en mains et aux shooters présents en sortie de drive. Forcément, des joueurs comme Killian Hayes et Isaiah Stewart sont effacés par le jeu et n’ont pas pu se montrer comme ils en ont l’habitude ses derniers temps. Une philosophie qui s’est montrée être décevante ce soir, ce qui s’explique par l’adresse catastrophique. 9/33 derrière l’arc. Un échec dans ce secteur là qui se traduit avec des joueurs comme Saddiq Bey et Frank Jackson, qui sont habituellement les shooters attitrés de l’équipe. En difficulté ce soir, ils combinent un 2/16 aux tirs à trois points.

Mais ce plan de jeu n’est pas sans succès. Deux joueurs ont su répondre présent et profiter de leurs forces pour prendre les rênes de l’équipe. Le premier en la personne de Sekou Doumbouya qui réalise son season-high ce soir. Avec 20 points inscris à 9/15 aux tirs, le français réalise son meilleur match de la saison. Agressif, entreprenant et en réussite, c’est exactement ce qu’on attend de lui, et le type de match qui peut le mettre en confiance.

« Je sais que je vais avoir des minutes jusqu’à la fin de la saison. Je dois juste saisir l’occasion et être prêt. Je sais que le coach me fera confiance peu importe ce qu’il se passe, donc je joue de façon libéré.« 

Sekou Doumbouya

L’autre gagnant de la soirée se nomme Hamidou Diallo. Tout simplement le meilleur match de sa carrière grâce à un career-high de 35 points, 14/22 aux tirs (dont 4/6 à trois point), 7 rebonds et 1 block pour seulement une seule balle perdue. Il a su parfaitement profiter d’être libre de jouer son vis-à-vis tout en mettant en œuvre toutes ses capacités offensives, il a même été présent dans le clutch avec un tir à trois point mettant la pression à une équipe des Hornets qui n’a trouvé aucune solution face à lui.

« Son énergie était au dessus de ce que ses coéquipiers ont pu proposer ce soir. Lui et Sekou ont joué avec beaucoup de force. »

Dwane Casey

Chapeau bas pour ces deux guerriers qui ont tenu l’équipe offensivement ce soir tout en jeûnant en ce mois de Ramadan. Dwane Casey s’est dit impressionné par ses joueurs, qui n’ont pu que grignoter en étant sur le banc au milieu du match. Une force dont les coéquipiers des deux scorers du soir n’ont pas pu faire preuve en retour. Une fatigue générale qui s’installe en cette fin de saison. Courage les gars, il ne reste que six matchs !

Source image : Detroitbadboys.com

Laisser un commentaire