5 minutes 1 an

En pleine intersaison, Troy Weaver est revenu sur ses plans en terme d’effectif. Lui même annonce qu’il y aura peu de changement et que le gros du roster sera conservé. Mais alors, quel changements pourraient être envisagés ?

La première addition qui vient en tête est naturellement celui du futur premier de la draft 2021. Dotés du first pick, il serait étonnant de voir les Pistons l’échanger. L’arrivée de Cade Cunningham est donc très probable, ce qui rajoutera un nouveau joueur sur les postes de la ligne arrière. Si quelqu’un doit quitter le navire, il s’agira forcément d’un joueur sur ces postes là. Qui sont sécurisés ? Il est assez aisé de penser que Hayes n’a aucun soucis à se faire. Pareil pour Hamidou Diallo qui a montré de très belles choses et qui a été encensé par son GM :

C’est un jeune joueur très talentueux que je connais depuis qu’il a 16 ans. Il a été malmené lors de son passage à OKC entre blessures et changements d’effectif. Aujourd’hui il est dans un groupe jeune dans lequel il peut grandir et s’épanouir. On compte beaucoup sur lui.

Troy Weaver

Outre ces trois là, la porte de sortie n’est pas si loin que ça pour les autres. Des vétérans expérimentés comme Joseph et McGruder pourraient susciter l’intérêt de certains contenders et quitter le groupe. Mason Plumlee et Jerami Grant peuvent aussi représenter une manière de step-up un effectif. Grant avait d’ailleurs été très observé par plusieurs équipes à la deadline, surtout par les Celtics de Boston. A la manière d’un Derrick Rose cette année, on peut imaginer le front office laisser partir leurs joueurs confirmés en quête de bague à court terme si la contrepartie est convaincante. Mais quoi qu’il arrive, Weaver n’acceptera que des joueurs qui match à son projet de restauration.

C’est très important pour nous de ramener des gens qui correspondent avec l’état d’esprit du groupe. Arriver à la place qu’on souhaite ne sera pas chose facile. Nous avons besoin de faire confiance au gars qui est à nos côtés. N’avoir que des gars avec la bonne mentalité est essentiel.

Troy Weaver

Beaucoup d’interrogations quant à l’effectif qui commencera cette saison. Une chose est sûre : Weaver ne prendra pas le risque de fragiliser des fondations qui sont déjà solides. Sortant d’une année entière de masterclass, il n’y a pas de raison d’être inquiet. In Weaver, we trust.

Source image : detroitbadboys.com

Laisser un commentaire