4 minutes 1 an

Sélectionné pour prendre part au training de Team USA avant les J.O, Saddiq Bey en a profité pour confirmer son étiquette de bosseur. Surprise de la 1st rookie team cette saison, celui qui a été drafté à la 19ème place n’était pas forcément attendu parmi les meilleurs de sa cuvée.

Et pour cause, l’ailier des Pistons a été un des meilleurs joueurs de son équipe cette année, allant même jusqu’à remporter un titre de joueur de la semaine en février. Lui qui était de base un pari de Troy Weaver, il se révéla vital à l’équipe avec une capacité à scorer de partout, mais surtout derrière l’arc où il atteint les 38% de réussite en fin de saison. Une progression et une prise de confiance qui n’a cessé d’évoluer au cours de la saison.

Il est dans un super programme de développement mené par Dwane Casey. On l’a vu du début de l’année jusqu’à son terme. Il est clair que ce n’est pas arrivé par hasard. Beaucoup de travaille est à l’origine de cette progression.

Erik Spoelstra

Sélectionné pour faire parti de l’équipe d’opposition à Team USA, Bey voit là l’occasion de côtoyer les meilleurs joueurs de la ligue, et de travailler auprès d’eux. Un honneur et une chance pour lui.

C’est la première fois que je suis convié à un événement avec Team USA. C’est un honneur pour moi. C’est une vrai chance de travailler et de devenir meilleur. Il y a de grands joueurs ici. J’apprends d’eux, j’apprends également de nouvelles méthodes, de nouveaux système. Il y a beaucoup de sagesse et d’expérience autour de moi, et ça ne peut qu’être que bénéfique pour moi.

Saddiq Bey

Lui qui est déjà de retour à l’entrainement à Detroit, il est clair que sa hargne et sa volonté seront bénéfique pour lui, sa progression, et donc son équipe des Detroit Pistons.

Source image : therookiewire.com

Laisser un commentaire