6 minutes 1 an

Au lendemain de la soirée NBA Draft, les Detroit Pistons ont organisé une conférence de presse officielle pour présenter les nouveaux rookies et faire un point sur le projet actuel de la franchise.

Habituellement discret sur les ondes médiatiques, le propriétaire des Pistons Tom Gores était présent aux côtés du coach Dwane Casey et du général manager Troy Weaver. Une présence symbolique en ce jour particulier, que la franchise espère historique. Interrogé par la presse, Gores a voulu mettre l’accent sur l’état actuel de Detroit, une reconstruction, ou du moins une restauration pour reprendre les termes de Weaver qui se déroule à merveille.

Après seulement une année de reconstruction, Detroit peut compter sur plusieurs jeunes intéressants tels que Saddiq Bey et Isaiah Stewart (tout deux élus dans les All-Rookie Team), sans oublier Killian Hayes, Jerami Grant et dorénavant Cade Cunningham :

« Je ne me suis jamais senti mieux. Je me suis réveillé ce matin et j’avais l’impression que nous avions déjà gagné. Nous n’avons pas encore gagné un seul match mais on avait l’impression d’avoir gagné. Je me sens enthousiasmé par l’état actuel, où nous en sommes, mais je sais aussi à travers mes expériences de vie que nous devons travailler. Nous avons une excellente base. » Tom Gores

Avec désormais Cunningham dans son équipe, le propriétaire des Pistons se réjouit d’avoir un vrai leader, un visage pour les Pistons mais aussi la ville de Detroit. Les prochaines saisons devraient être synonymes de développement et d’explosion avec de vrais projecteurs médiatiques :

« Je vais vous le dire, même si tout le monde pensait déjà que Cade serait le premier choix, tout comme il l’a fait toute sa vie, il l’a vraiment mérité. Et il est vraiment ce que tout le monde a écrit sur lui, il est même plus encore. C’est un leader naturel. » Tom Gores

Ayant grandi à Flint, Michigan, Tom Gores a toujours voulu utiliser son équipe de basket comme moyen de reconstruire la ville, de renouer des liens sociaux et de représenter un moteur économique. Avec Cade, diamant à polir, véritable star de sa génération, il ajoute un nouvel élément non-négligeable dans son projet de redonner ses lettres de noblesse à la ville de Detroit :

« Je me sens bien à ce sujet. Nous avons cette installation d’entraînement, nous jouons dans la ville de Detroit – nous sommes pleinement engagés. Tout semble s’assembler. Et puis nous avons eu la chance d’obtenir le choix numéro un. On ne s’y attendait pas, franchement. Nous n’avions jamais vraiment eu de la chance à la loterie. Il faut presque se calmer. » Tom Gores

Un centre d’entraînement flambant neuf parmi les plus modernes de la Ligue. Une nouvelle salle dans le centre ville près des trois autres équipes sportives. La création d’une nouvelle équipe de G-League dans la ville de Detroit à Wayne State. Et maintenant le nouveau gros talent de demain dans ses rangs. Vous l’aurez compris, la situation de la franchise est aujourd’hui idyllique pour remettre cette équipe historique à la place qu’elle mérite. Plus qu’à comme on dit.

source image : THE ASSOCIATED PRESS

Laisser un commentaire