4 minutes 1 an

Tous arrivés il y a moins d’un an, Joseph, Cook et Sirvydis voient leur aventure Pistons se finir juste avant la Free Agency débutant dès ce soir. Malgré une présence appréciée, leur continuité dans le Michigan n’était pas compatible avec le projet de restauration.

L’heure des choix est arrivé pour Troy Weaver. Après avoir fait de Lee, F.Jackson et Diallo des restricted free agents, et surtout après la draft, il était clair qu’il fallait faire de la place. Très logiquement, Cory Joseph a été remercié de sa demi saison après son arrivée en provenance des Kings. Sur un secteur arrière bondé, CoJo était celui qui avait le moins à apporter dans les plans de Weaver. Bientôt âgé de 30 ans, il ne représente ni le futur de la franchise, ni une possible contrepartie intéressante. De plus, son départ permet à la franchise de récupérer 10 millions de dollars dans le cap space, en plus des 8 millions débouchés par le trade de Mason Plumlee.

Pour Sirvydis et Cook, leur potentiel de progression peu élevé a scellé leur sort. Après quelques mois en twoway contract et une énergie folle sur le parquet, Tyler Cook devra trouver un nouveau point de chute. Pour Sirvydis, disposant de très peu de minutes cette saison, sa pige Pistons n’est pas totalement finie. Le shooter Lituanien aura encore le temps de se montrer sous les couleurs bleus et rouges lors de la Summer League car il a été inscrit dans le roster des Pistons pour cette compétition. Une dernière opportunité pour lui d’attirer l’oeil d’autres franchises.

Merci à eux pour les services rendus et surtout bon vent. Ces départs marquent la volonté du front office de provoquer du changement et d’avancer dans leur projet. Avec 18 millions de cap space disponibles, des arrivés sont attendues dans le Michigan à l’ouverture de la Free Agency annuelle.

Source image : sentinelcolorado.com

Laisser un commentaire