6 minutes 1 an

A quelques heures du début de la très attendue Summer League à Las Vegas, la combinaison du français Killian Hayes et du dernier numéro 1 de draft Cade Cunningham suscite beaucoup d’interrogations. Tout deux à l’aise balle en main et bon playmaker, la question de leur complémentarité peut se poser.

Sekou, Bey, Lee, Garza, Cook.. Du beau monde pour la Summer League des Pistons qui s’annonce passionnante. Mais parmi ces noms déjà connus des fans, deux autres attirent un peu plus les regards. Celui de Cade Cunningham en premier lieu, mais aussi celui de Killian Hayes. Ce dernier était l’année dernière le principal (et vital) playmaker de son équipe lorsqu’il était présent. Mais avec l’arrivée de Cade dans le Michigan, un autre créateur de talent rejoint l’effectif. Il est certain qu’une adaptation devra se faire, et que la cohabitation doit être bénéfique.

On veut qu’ils se sentent à l’aise, même si un peu de difficulté peut leur faire du bien. On aime avoir des joueurs capables faire de tout. Ça compliquera la tâche des défenses. C’est le cas de Cade.

Dwane Casey

Pour le coach des Pistons, trouver la bonne alchimie entre Killian et Cade sera un axe de travail très important pour pouvoir créer un jeu efficace et agréable. Et selon Casey, les ranger dans des cases n’est pas forcément le bon moyen d’y arriver.

On ne va pas donner de poste spécifique à Cade et Killian. Les deux sont 1A et 1B (A comprendre meneur). Tout deux peuvent initier un système, monter la balle, jouer en pick and roll.. On veut travailler sur un basket sans position attirées.

Dwane Casey

Si il ne s’est pas encore exprimé dessus, penser que Killian Hayes peut aussi voir l’addition de Cade comme une opportunité de progresser n’est pas dénoué de sens. Le français pourra développer d’autres aspects de son jeu et notamment le off-ball. Dwane Casey s’est d’ailleurs exprimé sur la saison à venir à son sujet.

Même si il a été blessé, Killian a derrière lui une année de NBA à se faire bouger par des grands garçons. Il a progressé sur son physique, sa force et sa vitesse. Il doit encore progresser, mais on peut déjà voir du chemin parcouru depuis l’année dernière.

Dwane Casey

Lui aussi interrogé sur la possibilité d’aligner un back-court de combo guards, Cade Cunningham s’est montré très optimiste et voit ça d’un très bon oeil. Lui qui n’a presque jamais été accompagné d’un autre créateur, pouvoir compter sur quelqu’un d’autre dans ce secteur là sera un soulagement.

Mon arrivée pourra aider Killian, et Killian va beaucoup m’aider aussi. On va pouvoir enlever de la pression l’un à l’autre. Nous sommes tout les deux capables de mener le jeu et de l’initier, et aussi de créer et jouer sans ballon. Notre capacité à créer un back-court aussi polyvalent fera de notre association un succès.

Cade Cunningham

Cette Summer League, qui commence dans la nuit de dimanche à lundi contre OKC, sera donc l’occasion de voir pour la première fois nos rookies en action. Mais surtout d’avoir un premier aperçu d’une paire de meneur qui peut se montrer redoutable durant la saison.

Source image : freep.com

Laisser un commentaire