7 minutes 1 an

Ce premier match de Summer League contre OKC marquait l’ouverture de la saison pour Detroit. Alors que l’objectif assumé et affiché était de finir invaincu, le rater dès le premier match ne peut qu’être décevant. Mais, même si des regrets peuvent prendre place, ce match a aussi et surtout apporté son lot de satisfactions.

En commençant le match avec un cinq composé de Hayes, Cunningham, Bey, Doumbouya et Cook, la hype et l’envie de voir cette équipe sur le parquet étaient immenses. Et le début de match nous donne raison. Le cinq majeur propose un jeu agressif, avec une défense solide qui permet à l’attaque de se projeter vite et de faire un premier run 12-4 dont 6 points pour Cade et 4 passes pour Killian. Le duo qui a montré une bonne cohabitation pour ce tant attendu premier match. Avec seulement quelques entrainements ensemble, les deux créateurs de l’équipe ont su se partager la balle à bonne escient et prouver qu’ils débordent d’une créativité qui peut faire des dégâts.

“Je pense que plus que tout, nous sommes sur la même longueur d’onde mentalement sur là où nous voulons que l’équipe soit. Maintenant, il s’agit de mieux se connaître les uns les autres. Nous n’avons pas beaucoup joué ensemble. Cette semaine lors des entraînements, nous avons eu des jours où il n’a pas joué et où je n’ai pas joué. Nous n’avons pas beaucoup joué ensemble. Nous avons tellement de temps pour construire et grandir à partir de ça. Nous n’allons pas nous laisser abattre par ce seul match”. Cade Cunningham

Parmi les satisfactions, deux noms ressortent particulièrement du lot. Le premier d’entre eux est Sekou Doumbouya. Le français est auteur du match quasi parfait. Hyper présent et concentré en défense, il finit la partie avec 1 steal et 5 (!) contres. Même offensivement, Sekou s’est montré très précieux. Toujours à l’affût lors de jeu en transition, la présence de deux cerveaux accélérateur de jeu l’aide énormément à s’exprimer. Deuxième surprise de cette rencontre, le rookie de la fin de second tour Luka Garza a impressionné son monde. Ultra actif, en attaque comme en défense, il s’est battu sur tous les rebonds et a montré qu’il faudra compter sur lui pour profiter de toutes ses minutes pour se montrer.

Mais si défaite il y a eu, c’est que certaines choses ne vont pas. La première qui saute aux yeux, est le nombre de pertes de balle qui s’élève à 20. Une chiffre qui peut s’expliquer tout d’abord par la volonté de créer. Très peu d’iso sur ce match. Un accent mit sur le collectif. Ce facteur va en partie expliquer les 5 balles perdues de Cade. Très friand du jeu en pick and roll, beaucoup de ses tentatives ont mal été négociées par un Tyler Cook méconnaissable ce soir. Mais le plus gros problème pendant ces 40 minutes a été le manque de présence à l’intérieur. Pour protéger la peinture, trois joueurs se sont relayés. Cook en premier temps (méconnaissable donc), Garza qui même s’il a montré de très bonnes choses, doit travailler ce secteur et notamment sa mobilité, et Sekou donc. Même avec toute l’envie dont il a fait preuve, Doumbouya n’est pas un pivot, et n’a clairement pas ce qu’il faut pour l’être. Une situation qui aurait pu être bien différente avec la présence d’Isaiah Stewart, malheureusement touché à la cheville et ménagé.

Premier match qui n’affiche pas le résultat espéré donc, mais qui permet cela dit de mettre en évidence les axes de travail à explorer à l’entrainement. Le prochain match sera contre une équipe prometteuse également, puisqu’il opposera Les Rockets du numéro 2 de la draft Jalen Green face aux Pistons du numéro 1 Cade Cunningham. Rendez-vous dès demain soir à 3h du matin pour ce face à face.

Source image : Twitter @ThunderMex

Laisser un commentaire