6 minutes 1 an

Mettre l’accent sur les pépites locales et redorer le blason de la franchise avec un jouît très Michigan, faisait aussi partie des objectifs de Troy Weaver. Remettre Detroit sur la carte avec son identité propre : la sélection de Isaiah Livers, pensionnaire du Michigan, va dans ce sens.

Drafté à la 42ème position de la dernière cuvée, Isaiah Livers possède un profil de shooteur fou qui représente aujourd’hui une perle rare. Actuellement blessé, il se montre heureux de pouvoir compter sur un environnement idyllique dans lequel il se retrouve parfaitement, à commencer par le duo Casey – Weaver avec qui il s’accorde sur plusieurs points :

« Ce que Casey et Weaver ont fait ici est quelque chose dont je veux faire partie parce qu’on est sur le point d’avoir du talent. J’aime le fait qu’ils aient utilisé le mot ‘restaurer’. C’est parfait. Quand je passais mes entretiens, j’étais exactement dans cet état d’esprit de restauration, j’aime mieux ce terme plutôt reconstruire aussi, alors vous savez restaurer Detroit, le remettre là où il est censé être, donc je suis ravi d’être ici. » Isaiah Livers

Pensionnaire des Michigan Wolverines de 2017 à 2021, Livers a côtoyé le mythique John Beilein sur le banc pendant trois saisons NCAA – avant l’arrivée de Juwan Howard à Ann Arbor. Désarmais chargé du player development aux Pistons, Beilein va pouvoir retrouver l’un de ses poulains et l’aider dans sa rééducation et son intégration au sein de la grande ligue. Une réunion qui ravit le rookie de Detroit, entre émotion et confiance :

« Nous nous sommes probablement embrassés pendant environ 10 secondes, sans nous mentir. C’était génial de le voir, je n’ai pas pu le voir toute l’année dernière à cause de COVID. Nous avons eu du travail hier et aujourd’hui, en travaillant sur le jeu de jambes. C’est un nouveau départ, je dois tout reprendre parce que je dois à nouveau entraîner mon pied et mes appuis. Coach Beilein est la personne parfaite pour ça » Isaiah Livers

Blessé gravement au pied depuis mars, Livers s’était fait opérer avec succès en avril. Sa durée d’indisponibilité était alors fixée à six mois, avec un retour prévu fin septembre. Interrogé à ce sujet, le coach des Pistons Dwane Casey souhaite prendre zéro risque avec son jeune joueur de 23 ans et ne préfère donner aucune date officielle de retour mais le rookie travaille dur pour revenir en forme :

« Il dit qu’il le sera avant, mais tous les gars le disent. Il n’y a aucune raison de se précipiter. Ce sera une excellente année de développement pour lui, même si c’est un peu plus tard dans la saison. C’est une vraie éponge. Je suis à ses côtés pour prendre des notes et m’assurer qu’ils suivent le rythme avec la terminologie de ce qui se passe sur le parquet. Nous allons y aller doucement et nous assurer de bien faire les choses. Cela pourrait être plus tôt, comme cela pourrait être le 1er novembre. » Dwane Casey

Et les Detroit Pistons ont bien raison de prendre les précautions nécessaires avec Isaiah Livers, car sa blessure explique la chute de sa côte à la Draft. S’il revient bien, nulle doute qu’avec un entourage composé du duo Beilein-Casey, l’ancien chouchou du Crisler Center pourrait rapidement devenir un très bon pick signé Troy Weaver.

source image : Crédit photo Marc Grégor Campredon – MGoBlog

Laisser un commentaire