6 minutes 12 mois

Mise à part Cade Cunningham, la plus grosse recrue de l’intersaison se nomme Kelly Olynyk. Signé pour 37 millions sur 3 ans, le Canadien peut beaucoup apporter au groupe de Dwane Casey. Entre shooting, leadership et QI basket, le big man de 30 ans est très polyvalent sur le terrain mais aussi en dehors.

Après 3 ans et demi à Miami et une grosse demi-saison à Houston, Kelly pose donc ses valises dans le Michigan. Après neuf saisons dans la ligue, Olynyk aura la (lourde) tâche de remplacer Mason Plumlee comme daron à l’intérieur, dans un style totalement différent.

J’arrive à un point de ma carrière où je peux aider des équipes comme celle-ci avec du leadership sur et en dehors du terrain. J’ai maintenant les ficelles du métier, il est temps de les passer à des jeunes. C’est donc une bonne opportunité de venir jouer ici.

Kelly Olynyk

A l’inverse de Plumlee, Olynyk peut s’écarter du cercle, tirer à 3 points (37% en carrière) et même distribuer et avoir la balle en main comme il l’a montré chez les Rockets. Il peut également jouer ailier fort et donc être aligné avec Isaiah Stewart ou Jerami Grant, ce qui rajoute des possibilités pour Coach Casey. Dans tous les cas, le Legolas canadien va avoir du temps de jeu et pas mal de tirs pour lui cette saison.

Je pense qu’il aura un usage rate assez haut cette saison, avec le 5 majeur ou les remplaçants. Une arme essentielle dans la NBA moderne est d’avoir un pivot qui shoote et qui est habile avec la balle. C’est pour ça que le développement de Kelly et d’Isaiah va aider notre attaque.

Dwane Casey

Olynyk a aussi été choisi pour encadrer les jeunots. A 30 ans, il est un des joueurs les plus âgés du roster et va devoir utiliser sa voix auprès de celle de Casey pour guider l’équipe. Avec le début du training camp, le coaching staff a déjà remarqué les conseils qu’il prodigue aux jeunes, notamment Isaiah Stewart mais aussi le 2 way-player Jamorko Pickett.

Tout ce que Kelly fait comme le jeu de jambes est appris par les intérieurs (Stew, Garza, Pickett). Il connait toutes les astuces offensives et défensives pour les apprendre aux autres. Et par dessus on rajoute la présence de Ben Wallace pour d’autre astuces : il n’y a pas de raison pour nos intérieurs que chaque jour soit un super cours de basket.

Dwane Casey

Pour Stewart aussi, l’apport d’Olynyk aussi est bénéfique et lui permet d’apprendre d’autres choses que durant sa première saison sous la protection de Plumlee.

Kelly est un joueur très intelligent. C’est un bon playmaker, très bon en attaque et il utilise bien son cerveau. Donc je vais être un meilleur playmaker. Je nous vois vraiment bien jouer ensemble : lui en 4 moi en 5, tous les 2 interchangeables et capables de mettre des shoots.

Isaiah Stewart

Au final, la signature de Kelly Olynyk est presque parfaite pour Detroit. Il va apporter du leadership et de l’expérience tout en tirant nos joueurs vers le haut. Et puis honnêtement, se lever toutes les nuits pour admirer sa magnifique chevelure n’a pas de prix.

Source image : NBA.com / Pistons Photo

Laisser un commentaire