6 minutes 12 mois

Après une première année NBA compliquée, Killian Hayes aborde sa saison sophomore avec plus de détermination que jamais. Le meneur de jeu français est fin prêt pour emmener les Pistons le plus loin possible, dans cet exercice 2021/2022.

Killian Hayes est bien déterminé à réaliser sa première saison complète sous le maillot des Pistons. Son année rookie fut difficile, entachée notamment par une blessure qui l’a tenu éloigné des parquets durant deux mois, mais aussi par les reports de matchs et l’annulation de la Summer League. Le Français souhaite désormais montrer toute l’étendue de son talent, et prouver qu’il est à la hauteur de son septième choix de draft 2020. Il a pour cela travailler dur tout pendant l’intersaison, en participant notamment à ligue d’été de Las Vegas 2021.

Killian a fait un sacré boulot. Je pense qu’il mène l’équipe en terme de passes décisives. J’aime la façon dont il pousse le rythme. Nous devons avoir des joueurs qui poussent le ballon en transition, comme Cade (Cunningham) et Killian peuvent faire.

Dwane Casey

Le rythme. Une notion qui sera très importante, tout au long de la saison, pour le meneur français. Il aura en effet une grande responsabilité dans la pace et l’énergie données à l’équipe sur le parquet. Il devra aussi le garder en dehors du terrain pour être en forme à chaque match de Detroit.

En plus d’avoir travaillé son jeu, Killian Hayes a aussi travaillé son mental, et possède désormais une plus grande confiance en lui. Cet aspect lu faisait grandement défaut lors de ses premiers matchs, l’an passé. Mais il ne cesse de progresser depuis son retour de blessure.

Il joue très confiant, très agressif. C’était bien de le voir faire ça. On voit qu’il se développe.

Saddiq Bey

Saddiq Bey n’est pas le seul coéquipier à se réjouir de l’état de forme de Killian Hayes.

Je pense que la saison dernière était bizarre. Il tâtonnait. Maintenant il joue librement, avec beaucoup de confiance. Il a eu un été et un début de camp d’entraînement excellents. Il est à 100 %.

Cory Joseph

Le vétéran valide lui aussi les progrès du joueur dont il sera le mentor cette année. Le bilan de Killian Hayes est donc très positif sur cet intersaison.

Maintenant, le meneur va devoir prendre les responsabilités que lui incombe sa place de titulaire aux côtés de Cade Cunningham. La draft de ce dernier à d’ailleurs dû beaucoup le motiver à progresser. Les deux jeunes espoirs doivent désormais cohabiter avec le ballon, et trouver des automatismes qui rendront cette équipe redoutable tout au long de la saison. Dans sa forme actuelle, le Français doit montrer qu’il est un des fers de lance de l’équipe, et qu’il est prêt à relever tous les défis que lui impose cette saison sophomore.

Credits image : Brian Sevald / NBAE, Getty

Laisser un commentaire