5 minutes 11 mois

Dès la présaison, plusieurs petits problèmes se sont accumulés et ont empêché l’équipe de jouer au complet et de pouvoir commencer à développer une alchimie. Quelques flashs peuvent cependant donner de l’espoir.

Tout n’a pas pu se passer comme prévu

Aussi bien préparée une équipe puisse-t-elle être elle ne peut empêcher une ou deux chevilles de tourner. Cade Cunningham et Saddiq Bey en savent quelque chose, eux qui ont manqué respectivement l’intégralité des matchs et deux rencontres et demi. En plus de ces derniers, Killian Hayes a été le troisième futur titulaire à faire un tour à l’infirmerie. Isaiah Liver, Rodney McGruder et consort ont également été repos et diminué la diversité des rotations. Franck Jackson, Josh Jackson et le sophomore Saben Lee ont alors été propulsés dans le starting five est ont montré quelques belles choses. Cade n’a pas cessé de s’entraîner et Hayes semble être à 100% selon les dires de Coach Casey; autant de signes encourageants venant masquer un peu cette présaison ou les pistons n’ont malheureusement pas pu se tester au complet.

Tout n’est pas à jeter, loin de là

« La défense, à mon avis, doit être notre carte maîtresse avant que nous nous ressaisissions et que nous obtenions l’opportunité d’avoir tout le groupe en bonne santé et que nous ayons la chance de jouer ensemble et de trouver notre tempo » Dwane Casey.

Le bilan de cette présaison est de deux victoires et deux défaites, et bien que cela ne reste que de la présaison (évitons les conclusions hâtives), une base de jeu solide a été montrée. Si l’attaque pourrait poser problème à certains moments du côté des Pistons, la défense sera primordiale et devra être assurée au mieux, comme dit plus tôt par le coach Casey.

Le plan de jeu idéal tournerait autour du cinq: Hayes/Cunningham/Bey/Grant/Stewart. Avec l’apport en sortie de banc des vétérans Olynyk et Joseph et du shoot à 3 points des deux Jackson ou de Trey Lyles. D’autres options pourraient même être envisagées avec par exemple une raquette Stewart/Olynyk qui permettrait de tester Stew en 4 grâce au spacing apporté par Olynyk. Une idée parmi tant d’autres que Casey aura tout le loisir de tester au cours des 82 matchs à venir, si bien sûr les blessures décident d’épargner les joueurs et que les chevilles restent enfin en place dans les sneakers.

La présaison, même si elle n’a que peu de valeurs, permet d’installer de premiers automatismes. Pas mal de joueurs ont pu s’exprimer mais l’effectif n’aura pas encore pu se montrer au complet. Bien que cela ne devrait pas être rédhibitoire, il faut espérer que les pistons n’auront pas pris de retard sur le reste des équipes NBA.

Source image: USA Today

Laisser un commentaire