5 minutes 11 mois

Que dire… Hier soir au United Center, Detroit affrontait Chicago pour la revanche de l’opening night remportée par les Bulls. Mise à part le premier quart temps, les Pistons ont joué à tout sauf au basket, et c’était moche pour ne pas dire plus (82-97).

L’année dernière, les Pistons n’ont pas beaucoup gagné, certes. Mais à chaque match, on sentait cette envie de bien jouer, de se battre jusqu’à la dernière minute. On espérait revoir cet état d’esprit pour cette nouvelle saison mais hier soir, l’équipe de Casey a produit un de ses pires matchs depuis l’arrivée de Troy Weaver et la refonte de l’effectif. Pourtant, le match commençait bien avec un 9-0 infligé d’entré aux coéquipiers de Zach Lavine, suivi d’un premier quart où Detroit à bien résisté au retour des Bulls et de DeRozan notamment.

Et c’est là que la purge commence. Plus de mouvement en attaque ce qui amène énormément de pertes de balles : 14 à la mi temps, 23 au total. Chicago s’en est donné à cœur joie pour punir ces turnovers en scorant en transition et créer un premier écart avant la mi temps. Et le 3è quart temps est sûrement le pire quart temps offensif depuis longtemps pour Detroit. 11 points marqués, 6 minutes sans incrire un seul panier et c’est toute l’équipe qui sombre sans même l’envie de se battre.

On ne peut battre personne quand on prend pas soin de la balle. Passes dans le dos, entre les jambes, sans regarder on peut pas faire ça. On peut le contrôler et on va le contrôler tous ensemble. Ce début de saison est sans réussite car on a de bons shooteurs, des joueurs qui travaillent mais on doit transférer ça de l’entraînement aux matchs. C’est une petite série « froide » mais on doit continuer à prendre ces shoots.

Dwane Casey

Seules satisfactions du soir, le bon match de Saddiq Bey (20 points 16 rebonds, career high), les débuts de Garza et Pickett en NBA et aussi la petite remontée en fin de match (de -30 à -15) menée par ce même Garza et Trey Lyles. Mais globalement, match raté qui a énervé les fans mais aussi les joueurs.

Je pense que c’est une bonne colère. Si quelqu’un blaguait ou riait dans le vestiaire, ça serait beaucoup plus inquiétant. Je pense qu’on peut faire beaucoup mieux sur la manière de jouer du début jusqu’à la fin. c’est une motivation pour mieux jouer au prochain match et finir fort ce roadtrip.

Saddiq Bey

Clairement, match à oublier pour les Pistons à cause d’une efficacité offensive comparable à une D4 franc comtoise. Vivement l’arrivée de Cade, normalement en fin de semaine prochaine, après le roadtrip. Prochain match à Atlanta lundi soir.

source image : AP

Laisser un commentaire