6 minutes 11 mois

Nouvelle soirée et nouvelle défaite pour Détroit. Le tarif fait mal mais commence à être habituel. Seulement, beaucoup de bonnes choses ont été montrées, à tel point que ce match pourrait être considéré comme le meilleur depuis le début de la saison.

L’équipe a montré deux visages face à un collectif de Philadelphie régulier et efficace. En première mi-temps, les deux franchises se sont rendues coup pour coup et ont proposé un basket propre et agréable à voir. La copie était particulièrement propre pour Détroit; avec une adresse collective bien au-dessus des standards habituels, Jerami Grant: 22pts à 8/10 au tir en est le parfait exemple, une défense solide et une belle intensité l’équipe a pu rentrer au vestiaire avec une légère avance. Dwane Casey, qui avait été vivement critiqué par rapport à ses rotations après le match contre Milwaukee, s’est ajusté et a laissé un peu plus de temps de jeu aux titulaires. Killian Hayes est celui qui en aura le plus profiter, faisant preuve d’une très bonne agressivité des deux côtés du terrain. Le banc a quant à lui rencontré quelques difficultés, notamment au rebond, mais s’est dépatouillé comme il l’a pu pour ne pas gâcher les efforts du cinq majeur.

Tout semblait très bien jusque-là. Or un match NBA se joue sur quarante-huit minutes, et les Pistons n’ont pas su maintenir le cap sur une telle durée.

« C’est un match de 48 minutes, et nous ne sommes pas venus avec la bonne énergie » Dwane Casey

En seconde période les Sixers ont resserré l’étau sur l’attaque de Motor City, ont empêché les joueurs de se déployer comme ils le voulaient et en ont profité pour rattraper leur retard et même se construire une solide avance. Côté Détroit, les possessions ont commencé à se ressembler; les tirs primés se sont faits de plus en plus rares, jusqu’à devenir de petits évènements et les pertes de balle se sont multipliées. Seth Curry, Georges Niang et Tyrese Maxey ont été les principaux instigateurs du succès de Philly, proposant un jeu fluide et tout en efficacité qui aura particulièrement fait souffrir les joueurs de la franchise du Michigan.

Petit mot également pour le rookie Cade Cunningham. Qui malgré de mauvais pourcentages au tir a pu briller un peu dans sa troisième rencontre. 18pts ( dont un 9/10 aux lancers-francs ), 11 rebonds et 4 passes pour lui. Premier double-double et premier triple rentré en plus de cela, et depuis le logo s’il vous plaît. Le jeune meneur manque encore de rythme et de confiance mais a continué de prouver qu’il ne manquait pas de potentiel.

 » Les tirs qu’il a manqué cette nuit, je l’ai vu les faire des tas de fois. Les shoots qu’il rate vont bientôt se transformer en points. Il n’y a aucun soucis à se faire ici » Isaiah Stewart

Une défaite n’est jamais agréable. Mais certaines peuvent l’être un peu plus, ou en tout cas être plus encourageantes. Les Pistons ont joué avec leurs tripes et ont dévoilé, au moins le temps d’une mi-temps, un visage qu’il était plaisant de voir.

Crédit image: Tim Nwachukwu/Getty Images

Laisser un commentaire