6 minutes 11 mois

Depuis la fin de la saison 2021 et la fin du contrat qui les liaient avec le Grand Rapids Drive, les Pistons n’avaient plus d’équipe de G-League affiliée pour cette nouvelle saison. Mais grâce au rachat des Nothern Arizona Suns par la franchise, le Motor City Cruise est né et ce avec une volonté de proximité entre les deux franchises.

C’est un nouveau départ pour l’équipe de G-League des Pistons. Depuis 2014, le Grand Rapids Drive était la franchise affiliée aux Pistons mais en 2020, voyant la fin du contrat approcher, les dirigeants de la franchise NBA ont voulu innover en rachetant la franchise affliée aux Suns et en créant le Motor City Cruise. Pourquoi innover ? Car les Pistons et le Cruise sont les deux seules franchises (NBA et G-League) à partager les même salles d’entraînement, à Detroit. Cette proximité entre les équipes est une volonté forte du management et le nouveau coach du Cruise l’a bien compris.

Notre principale mission est de servir les Pistons. C’est l’avantage de partager les mêmes installations : ça donne l’opportunité aux gars (les Pistons) de s’entraîner et de jouer avec nous (le Cruise). On sait ce que Casey et Weaver pensent de ça et c’est un super outil pour nous afin de développer toute l’organisation.

DJ Bakker, coach du Motor City Cruise

Cette organisation un peu inédite a permis notamment à Cade Cunningham et Isaiah Livers de s’entraîner avec l’équipe de G-League et se préparer à rejoindre l’équipe première. Cette liaison entre les deux franchises est également permise grâce au nouveau complexe d’entraînement Henri Ford qui a couté 90 millions de dollars à la franchise. Liaison que les joueurs du Cruise apprécient.

On est affiliés et on partage tout : les repas, les boissons… Nous ne sommes pas une entité séparée, on est affiliés aux Pistons, à la Motor City. Avoir ce nouvel environnement, cette nouvelle équipe, ce nouveau sentiment : c’est comme un buzz pour Motown.

Anthony Tarke, arrière du Cruise

Tout le monde s’écoute. C’est super d’avoir Cade avec nous, il se montre humble, travaille avec nous. C’est une super expérience. Il n’est pas à dire « je suis le first pick, je ne devrai pas être avec vous ». Non, il travaille comme nous.

Jaylen Johnson, aillier du Cruise

Cette relocalisation permet aussi de renforcer le sentiment d’appartenance à la ville et de transmettre aux joueurs l’esprit de Detroit et du Michigan. Le management a également œuvré en ce sens en sélectionnant 4 joueurs ayant des liens directs avec la région.

Moi personnellement, d’être de Detroit, être né et élevé par cette ville c’est très important quand tu joues à la maison. Donc à chaque fois que tu as la chance de voir un joueur de Detroit ou alentours, forcément tu jettes un œil. On veut des joueurs qui vont être excités de jouer à la maison.

Rob Murphy, General Manager du Cruise

Les objectifs du Motor City Cruise sont multiples. Bien sûr, développer les joueurs en interne grâce à la proximité entre les 2 franchises et donc les nombreux voyages entre la G-League et la NBA pour les 2-way contracts. Mais aussi le fait de renforcer l’esprit communautaire de Detroit en imprégnant l’état d’esprit local aux joueurs. La restauration est lancée, pour les Pistons mais aussi pour la ville de Detroit.

source image : NBA

Laisser un commentaire