7 minutes 10 mois

Detroit a joué son meilleur basket hier soir contre les Lakers. En défense, les efforts étaient présents et en attaque la balle circulait de mains en mains. La bonne précision au tir a même permis au Pistons d’avoir une avance de 17 points. Mais au final, l’expérience et le talent des Lakers leur ont permis d’arracher la victoire à la Lillte Caesars Arena.

Les Pistons avaient pourtant le match en main. Jerami Grant était dans un grand soir, 36 points pour l’aillier fort qui maitrisait bien sa match-up face à Anthony Davis pendant 3 quart-temps. Le dernier quart s’est avéré fatal pour les jeunes Pistons. Habitué des moments clutchs, Russell Westbrook s’est réveillé au pire moment pour Detroit. Avec l’addition des 30 points, 10 rebonds, 5 contres et 4 interceptions d’Anthony Davis, les Lakers ont terminé les 12 dernières minutes sur un score de 37 à 17 pour les californiens. Une autre raison de cette dégringolade était le manque de mouvement de balle pourtant bien présent lors des 3 premiers quarts. Une conséquence de la réussite au tir des Pistons tout au long du match selon Dwane Casey.

Les joueurs étaient confiant en leur capacité à rentrer des tirs et cela a minimisé le mouvement de balle. Dwane Casey

Premier triple-double pour Cade Cunningham. En l’absence de Killian Hayes, le rookie a pris les clés de l’attaque en main et fut primordial dans l’organisation offensive des Pistons. A coup de pick’n roll avec ses intérieurs, le numéro 1 de la draft a éclaboussé la rencontre de son talent (13 points, 10 passes et 12 rebonds). Dommage que la précision au tir ne soit toujours pas présente, le match aurait une fin complètement différente s’il n’avait pas inscrit qu’un seul tir à 3 points sur neuf. Mais justement Cade sait que même avec un triple-double il peut encore faire mieux.

Je vais quand même rentrer aigri à cause de la défaite. Cade Cunningham

Lors du troisième quart, alors que les Pistons étaient confortablement installés avec une avance de 11 points. Un coup mal placé de LeBron James sur l’arcade d’Isaiah Stewart a rendu le sophomore complètement fou. « Big Stew » avait le visage en sang et voulait rendre la pareille au King. Heureusement une foule de joueurs et de membre du staff se sont interposés entre les deux joueurs pour éviter une nouvelle scène qu’on aurait revu en boucle dans un documentaire Netflix en 2035. Résultat de tout ce cirque, les deux joueurs sont expulsés et Detroit se retrouve sans réel pivot pour le reste de la rencontre. Après la défaite, le coach a préféré mettre les choses au clair sur le comportement de son jeune pivot.

Je lui ai dit : Ne laisse pas cette action définir qui tu es. Elle ne définit pas ton jeu. Garde le sang-froid et évite de jouir d’une mauvaise réputation. Je compatis pour le jeune homme car c’est un gros compétiteur et il joue avec beaucoup d’énergie. Dwane Casey  

En remplacant de Killian Hayes, Frank Jackson a pris en main le rôle de scoreur qui lui va si bien lorsque sa réussit au shoot est présente. Il marque 15 points avec des pourcentages acceptables, cependant il a marqué 2 points de moins que son coéquipier Hamidou Diallo. Les qualités aléthiques du champion du dunk contest sont très intéressantes pour Detroit. Il est parfait en contre-attaque quand Cade mène le jeu et il coupe bien lorsque la balle bouge beaucoup dans des phases de mi-terrain.

On a fait beaucoup de bonnes choses aujourd’hui mais c’est encore une étape en plus dans notre progression. On a progressé mais il faut qu’on arrive à finir les derniers quart-temps désormais.

Cade Cunningham

Les sanctions que la NBA sont désormais connues : un match pour LeBron James et deux pour Isaiah Stewart. Rendez-vous ce soir contre Miami.   

Source photo : AP Photo/Carlos Osorio

Laisser un commentaire