4 minutes 10 mois

En tête pendant trois quart-temps, les Pistons n’ont pas su trouver les armes pour empêcher le réveil des roublards du Heat. Une victoire des coéquipiers de Jimmy Butler à mettre au mérite de l’expérience. Mais une nouvelle fois, les jeunes Pistons ont regardé un cadre de la ligue droit dans les yeux.

Satisfaction de ce match : la titularisation de Luka Garza. Le meilleur Luka de la ligue profite de l’absence d’Isaiah Stewart et d’Olynyk pour glaner son premier début de match de sa carrière. Et il est loin d’avoir été ridicule. En 17 minutes il compile 7 points, 3 rebonds et 2 passes. Même s’il est maladroit dans le jeu (5 fautes et 1 perte de balle), son profil de stretch-five est très intéressant. Dans une raquette fermée par Bam Adebayo, sa capacité à jouer en pick & pop est une force à exploiter.

Il a fait du bon travail ce soir. Je suis content de lui.

Dwane Casey

Malgré le fait que les Pistons ait mené au score durant trois quart-temps, l’attaque est une nouvelle fois pointée du doigt ce soir. Encore une fois, l’adresse est absente. Et cette absence devient de plus en plus pénible dans ce genre de défaite, où l’écart est inférieur à 10 points. Encore plus pénible lors de la quatrième reprise, durant laquelle les Pistons n’enregistrent que 16 points. C’est une troisième défaite d’affilée qui se joue dans le quatrième quart. Comme contre les Lakers et les Warriors, Detroit marque moins de 20 points tout en encaissant plus de 30.

On ne pouvait pas marquer (durant le quatrième quart). Pas un panier. On a essayé d’attaquer leur zone, de les faire bouger, sans y arriver. Peut-être que je n’ai pas assez bien fais mon travail et qu’ils ne sont pas assez préparés.

Dwane Casey

Ces fins de matchs sont définitivement un axe de travail pour ces Pistons là. Difficile de leur en vouloir en voyant que ce type de défaite intervient contre des équipes comportantes de multiples champions, et autres vétérans. L’expérience ne peut venir qu’en jouant. Aussi rageante soient-elles, ces défaites là sont nécessaires dans le processus de reconstruction actuel.

Source image : CARLOS OSORIO l AP

Laisser un commentaire