5 minutes 10 mois

Que c’est dur d’être un numéro 1 de draft à l’époque des réseaux sociaux… Après 15 matchs de sa toute première saison NBA, Cade Cunningham a essuyé de nombreuses critiques faites par les observateurs de basket, y compris certains médias. Certains l’ont même qualifié de bust, à cause de sa mauvaise réussite aux tirs, notamment à 3 points. Interrogé sur ces conclusions plutôt hâtives, il a répondu de manière calme, sans provocation.

On le sait, les numéros 1 de draft n’ont pas le même traitement médiatique que les autres rookies. Et Cade Cunningham ne déroge pas à la règle. Malgré de bonnes stats (13 points, 6,5 rebonds, 5 passes), MotorCade a beaucoup été critiqué pour ses débuts en NBA notamment sur son adresse. Avec des pourcentages bas (34% au tir, 25% à 3 points), il y a effectivement du travail à effectuer pour le rookie. Mais n’oublions pas qu’il vient d’avoir 20 ans, pas de Summer League et presque pas de camp d’entraînement. Cependant, son niveau de jeu ainsi que celui de l’équipe n’inquiète pas le jeune joueur, qui reste confiant.

Je progresse, je suis de plus en plus grâce à l’aide avec mes coéquipiers et de mes coachs. Tout se met en place lentement mais sûrement. Je prends énormément de plaisir à jouer. Il faut prendre les matchs l’un après l’autre, en jouant dur et ensemble. C’est comme ça que l’on va y arriver.

Cade Cunningham

Des critiques, il en a eu, et de nombreuses. Certes sa réussite au tir est mauvaise mais son potentiel crève les yeux : gestion du tempo, drives, moves aux poste, distribution… Sa palette offensive est très complète, en atteste son premier triple double enregistré face aux Lakers la semaine dernière. Alors quand il est comparé à Anthony Bennett sur Twitter, il n’y a rien d’autre à faire à part conseiller de regarder les matchs de Detroit. Cade a aussi dû faire face à ces comparaisons douteuses, et les a plutôt bien gérées de son côté.

Je ne me base pas sur ce que les gens pensent de moi. Je sais ce qu’il se dit mais je n’ai pas changé ma façon de penser. Beaucoup de gens ont pensé que j’étais un bust, ça a attiré mon attention, j’ai trouvé ça drôle. J’en ai pris note.

Cade Cunningham

Cade s’améliore de jour en jour et ça se voit, il prend confiance à l’image de l’équipe. Il y a du travail à effectuer et il en est conscient. C’est le quotidien de tout les rookies et plus spécialement les numéros 1 de draft de se voir critiquer à tort ou à travers après 15 matchs. Il faut alors s’en servir pour devenir meilleur. Allez Cade, montre leur.

Source image :  Rick Osentoski-USA TODAY Sports

Laisser un commentaire