5 minutes 10 mois

Après un road trip difficile à l’ouest, les joueurs de Détroit ont cherché à se refaire une confiance face à un adversaire abordable. Malgré de belles phases de jeu, ils n’ont pas su concrétiser et ont laissé passer ce derby face à leurs confrères des fins fonds de la NBA.

Retour dans le Michigan pour les Pistons après un enchaînement de confrontation contres les places fortes de l’ouest. Avec déjà 8 défaites derrière eux, les joueurs se devaient de redresser la barre face à OKC. Et c’est ce qui semblait se passer, au moins durant les deux premiers quarts-temps du match. Au bout d’une mi-temps, le score affichait déjà 63 unités côté Détroit; l’attaque roulait, l’adresse à 3 points culminait près des 60% et malgré une défense faillible une avance confortable se construisait, jusqu’à atteindre les 18 points en milieu de troisième quarts-temps. Cade Cunningham, dont les grosses performances deviennent de plus en plus fréquentes, a une nouvelle fois mené l’équipe et est devenu le plus jeune joueur de l’histoire a posté une performance à au moins 20 points, 10 rebonds, 5 passes et 5 3 points 5 (28-11-5 à 6/11 de loin). A noter également, les belles minutes de Saben Lee qui, de retour de G-League, a apporté de l’énergie à un banc qui en manquait cruellement.

Alors, qu’est-ce qui a manqué ? Deux choses, principalement : de l’implication et de de la défense. Comme bien trop souvent depuis le début de la saison, les Pistons n’ont pas joué 48 minutes.

« C’est décevant. Rien que le fait que nous ayons si bien joué durant les deux premiers quarts-temps, puis que nous ayons oublié de défendre durant le dernier quart. »

Dwane Casey

Plusieurs fois durant la rencontre, le Thunder a menacé de revenir au tableau d’affichage, mais rien n’aura été pire que les 5 dernières minutes de jeu, durant lesquelles le score est passé de 97 à 91 pour les Pistons à 114 à 103 en faveur de l’équipe de l’Oklahoma au moment du coup de sifflet final. Un Shaï Gilgeous-Alexander de gala (30 points et 13 passes) a fait la totale à Détroit, profitant d’une défense endormie pour servir ses coéquipiers qui ont enfoncé peu à peu le clou dans le cercueil de Motor City. C’est au final 42 points qui ont été encaissés durant la dernière période, un triste record sur la saison qui traduit parfaitement le manque de sérieux dont ont fait preuve les Pistons.

« Nous devons jouer durant 48 minutes. Nous avons besoin de nous concentrer et de réciter notre jeu durant l’entièreté la rencontre. »

Cade Cunningham

Une nouvelle défaite douloureuse pour lancer cette semaine de compétition. Il faut maintenant espérer que les joueurs sauront se remettre dans le bon état d’esprit afin d’appréhender les prochains matchs et que leur losing streak ne montera pas jusqu’à 2 chiffres.

Source image: AP SPORTS / Carlo Osario

Laisser un commentaire