5 minutes 9 mois

Pour ce premier match de l’année 2022, et contre des Spurs qui avaient étriqué les Pistons il y a quelques jours, les joueurs du Michigan ont livré un match passionnant, avec un finish de rêve.

Défaits par ces mêmes Spurs cinq jours auparavant, les Pistons ont su renverser un match qui semblait perdu d’avance. Avec seulement trois joueurs dont le contrat est garanti (Bey, Diallo et Garza), la rencontre tourne rapidement à l’avantage des hommes de Popovich. Avec une avance allant jusqu’à 17 points en leur faveur, les texans surclassent les Pistons tactiquement et collectivement. Mais ce soir là, le cœur et l’envie seront le moteur d’une équipe de Detroit qui fera honneur à son ADN. Vrai symbole de cette révolte, Derrick Walton Jr livre sûrement son meilleur match de sa période de 10 jours. Habituellement pensionnaire de l’équipe G-League des Motor City Cruise, le meneur sera une bête en défense (avec notamment 4 interceptions), et orchestrera le jeu avec 6 passes, dont celle du buzzer pour Saddiq Bey.

Je sais que j’ai le niveau pour jouer ici. Je veux juste le prouver.

Derrick Walton Jr

Les têtes d’affiches de ce soir sont les trois habitués de la grande ligue. Luka Garza tout d’abord, qui enregistre son premier double-double avec 20 points (career-high égalé) et 14 rebonds (career-high également).

Dans le sillage d’un Garza performant, le duo Diallo-Bey régalent de son talent. A eux deux, les deux ailiers combinent 55 points, 31 rebonds, 7 passes et 7 interceptions. Une surproduction impressionnante, d’autant plus que leur début de saison n’était pas forcément idéal pour ces deux-là. Un match de patrons donc, avec comme point culminant, ce buzzer de Saddiq Bey dans le corner tout en étant défendu par deux joueurs des Spurs.

Je suis heureux pour l’équipe. Quand je me suis retourné, j’ai vu le banc tout excité, et j’étais content. Je ne vais pas mentir, lorsque la balle a quitté mes mains, j’ai su que c’était dedans.

Saddiq Bey

Une victoire au buzzer et en prolongation qui vient booster le moral de l’équipe. Décimés par les blessures et le protocole sanitaire, cette victoire 117-116 devrait être la fin d’un périple pour les Pistons. En effet, ce soir contre les Bucks, six joueurs du roster habituel sont de retour, dont Cade Cunningham et Killian Hayes.

Source image : DUANE BURLESON, AP

Laisser un commentaire