4 minutes 9 mois

Avec le retour d’Isaiah Stewart dans le cinq de départ, ce back-to-back contre les Grizzlies de Ja Morant s’annonçait moins compliqué que prévu. Mais pourtant, c’est une nouvelle soirée à la limite de la honte qu’ont livré les Pistons.

C’est sans aucune agressivité, ni envie que Detroit s’est rendu dans le Tennessee ce jeudi soir. Il est compliqué de décrypter un match dans lequel il n’y a qu’une seule équipe qui a joué. Pourtant privés de grosses minutes la veille contre Charlotte, les starters de l’équipe ont paru en manque d’énergie. De ces 48 minutes, une gifle 118-88 en sera la conclusion.

Le niveau d’énergie était vraiment bas ce soir. Les starters comme ceux qui sortent du banc. Et ça s’est montré dans notre adresse. Nous étions court.

Dwane Casey

Court, c’est peu de le dire. Pour 99 tirs tentés, seulement 34 sont rentrés. 10/44 de loin. Pourtant en forme ces derniers temps, il aura fallu attendre la toute fin de match pour voir Saddiq Bey inscrire ses premiers points. Une adresse catastrophique, comme souvent cette saison, mais le plus gênant était surtout le manque d’audace. Aucun joueur n’a pris ses responsabilités sur le terrain, et personne n’a eu la malheureuse idée d’attaquer de front le panier. Beaucoup de tirs pris à la fin des 24 secondes, très peu d’agressivité. Les Grizzlies ont pu se sortir de ce match sans aucun soucis, tout en faisant reposer ses starters habituels.

Avec 14 points et 5 passes, Saben Lee sera finalement la seule satisfaction du soir. Il sortira notamment une mi-temps parfaite avec aucun tir raté, ni perte de balle.

Contre le Magic ce soir, une réaction est attendue. Et seule la victoire est espérée.

Source image : Brandon Dill | Credit: AP

Laisser un commentaire