4 minutes 8 mois

C’est une tendance depuis la saison dernière, qui se confirme cette saison : les Pistons sont souvent au taquet lorsqu’il s’agit de défier des contenders. Avec un score final de 111-117 en faveur des Nuggets, sans démériter, Detroit s’incline face à un Nikola Jokic des grands soirs.

34 points, 9 rebonds, 8 passes, 12/19 aux tirs. Voici donc les stats de monsieur le MVP en personne. Ni Stewart, ni Lyles, ni les prises à deux auront pu contenir un joueur au dessus de tous lors de la dernière rencontre des Pistons. Et ce n’est pas faute d’avoir voulu s’adapter au jeu du pivot Serbe. Assez gêné par sa présence dans la raquette, Cade Cunningham s’est très rapidement mis en conditions, et a régalé le monde de sa maîtrise du mid-range. Pourtant habitué à aller au drive, il a cette fois-ci scoré tout en restant éloigné du cercle.

Après un troisième quart-temps catastrophique qui sera perdu 32-16, le quatrième a été placé sous le signe de la révolte. Assez décevants jusqu’alors, c’est le moment qu’ont choisi Saddiq Bey et Killian Hayes pour se réveiller. Mis sur le banc pour cette rencontre, ce dernier fini le match avec 8 points (dont deux tirs primés), 3 rebonds, 5 passes et 3 pertes de balle. Simple prévention médicale ou vrai changement de rotation, le fait de passer Killian Hayes sur le banc en préférant Cory Joseph pour accompagner Cade Cunningham dès l’entame de match force Dwane Casey à mettre en place une three guards line-up à certains moments durant le match.

J’aime notre three guards line-up. Killian et Cade sont assez grands pour jouer sur les postes 2/3.

Dwane Casey

Malgré 10 excellentes minutes durant le quatrième quart, les 22 pertes de balle, et les deux dernières minutes de cette rencontre scelleront la victoire des Nuggets contre des Pistons valeureux, mais avec beaucoup trop de déchets. La revanche est déjà prévue ce soir, à Detroit à 1h du matin.

Source image : Ethan Mito/Clarkson Creative/Getty Images

Laisser un commentaire