6 minutes 8 mois

Hier soir à l’Amway Center d’Orlando, Detroit se présentait en confiance malgré deux courtes défaites face à Denver. En effet, du beau jeu produit et un Cade Cunningham de feu ont bien résisté aux Nuggets en début de semaine, de quoi nourrir des espoirs pour ce match surtout contre Orlando, le pire bilan de la ligue. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu, loin de là.

Dès le début, le ton était donné. Un premier quart horrible où Detroit était complètement à l’ouest avec des tirs faciles manqués et une défense en mode open bar. Le Magic, lui, jouait juste, utilisant au mieux sa taille à l’intérieur et la polyvalence du rookie Franz Wagner qui a dominé Cade de bout en bout. En parlant de Cade, il n’a pas encore 21 ans et ne peut pas encore acheter d’alcool, mais pourtant c’est un match qui sentait fort la vodka que nous a proposé le 1st pick 2021 : seulement 8 points (dont 4 inscris dans les dernières minutes) à 3/17 au tir. Cette performance reflète aussi malheureusement le niveau global du 5 majeur : aucune unité, aucune envie et une attaque désorganisée qui amène à un retard de 20 points à la fin du premier quart (39-19).

39 points dans le premier quart, c’est dur de revenir après ça. Je pense que notre défense a été mauvaise aujourd’hui. On a essayé de se battre en faisant des stops et en courant derrière.

Killian Hayes

Oui car le banc a tout donné pour sauver les meubles, notamment dans le 2eme quart-temps. Sous l’impulsion de Hayes (11pts, 6 rbs, 6 ast, 0 TO au total) qui semble être libéré depuis qu’il a été responsabilisé principal ball handler de la seconde unité. Avec les soldats Lyles (18 pts) et McGruder (10pts) ainsi que Frank Jackson (12 pts) qui revient d’une blessure et d’un protocole Covid, le français a sonné la charge pour revenir à 8 points. Mais le retour des titulaires n’a pas confirmé cette bonne forme et les Pistons pointaient à 16 points de retard à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, c’est la même histoire : une équipe de Detroit qui balbutie son basket en attaque, se retrouvant à tenter des tirs impossibles en fin de possession. De l’autre côté, ce n’est pas mieux. Aucune communication et aucune solidité en défense, ce qui permit aux joueurs de Coach Mosley de dérouler leur basket et de prendre feu les uns après les autres. Wagner puis T-Ross en passant par Chuma Okeke, tout le monde a eu son passage en lumière grâce aux Pistons qui faisait à peine figuration. L’écart obtenu en début de match se stabilisait, allant même jusqu’à 25 points.

On doit juste être mentalement prêt quand on revient du vestiaire. Ils (le Magic) avaient cette mentalité, nous non. Si on ne part pas avec la bonne approche, c’est des premiers quart temps comme ça qu’on risque. Notre deuxième unité à réduit l’écart et c’était la bonne approche. Nos titulaires n’étaient pas prêts et c’est ma faute.

Dwane Casey

Perdre un match, ça arrive et c’est normal avec autant de jeunes dans l’équipe. Mais produire une performance aussi désastreuse contre une équipe présumée du même niveau voire pire, c’est inacceptable. Match à oublier de A à Z pour Detroit qui devra vite se remobiliser en vu de la réception des Cavs dimanche à minuit. Allez on efface tout et on se reconcentre pour ne pas gâcher le beau début d’année 2022.

Source image : SCOTT AUDETTE / AP

Laisser un commentaire