5 minutes 8 mois

En déplacement dans le Texas, les Pistons auraient pu éviter un 5ième revers de suite. Detroit a bien entamé son match. Dwane Casey et ses joueurs ont essayé de rivaliser avec les Mavericks. Mais Dončić joue pour Dallas, donc ça s’est fini en grosse défaite pour Detroit.  

L’écart de niveau s’est ressenti dès les premières minutes. Les Pistons se sont battus le temps d’un quart-temps et se sont fait bombarder à 3 points par tous les snipers de Dallas. Un régal pour Dončić qui a joué avec la défense de Detroit pendant 32 minutes. Le temps de marquer 33 points et de délivrer 11 passes décisives. Des passes qui se sont retrouvées dans les mains de joueurs qui ne semblaient pas rater lorsqu’ils lâchaient leurs bombes depuis la buvette (18 tirs à 3 points marqués pour Dallas).

C’est un bon joueur (Luka Dončić) et il faut le défendre jusqu’à la ligne de 3 points. Lorsqu’il y a un joueur qui tire bien à 3 points, c’est difficile à défendre. Isaiah Stewart

Isaiah Stewart est une des rares satisfactions coté Pistons. Un gros double-double 14 points et 15 rebonds, le sophomore a fait beaucoup de mal à la raquette adverse malgré son temps de jeu en-dessous de la trentaine de minutes. Souvent isolé face à Dončić, il a couvert le prodige adversaire de façon honorable. Saddiq Bey en revanche, a passé une soirée en manque de réussite (1 sur 11 au tir et 3 points marqués). Alors que Killian Hayes se montre de plus en plus agressif en attaque, il doit absolument prendre soin du ballon. Le français comptabilise 8 pertes de balles, dont certaines qui sont vraiment frustrantes.

Je me fonds dans mon rôle en faisant tout ce que je peux pour gagner des possessions supplémentaires, et en étant un monstre dans la raquette. Isaiah Stewart

Hamidou Diallo est le meilleur marqueur des Pistons, 18 points pour l’ailier explosif. 3 de plus que Jerami Grant, qui a du mal à retrouver ses aises depuis son retour. L’attraction de fin de match était Trey Lyles. A coups de pump-fake et de somptueux spins dans la raquette, il est parfois le seul joueur capable de mettre un panier. Lyles a pourtant passé moins de temps sur le terrain que Kelly Olynyk, dont l’apport offensif est inexistant depuis son retour de blessure (7 points à 3 sur 11 au tir).

Ça fait donc une 5ième défaite de suite pour les Pistons. Le manque de Cade Cunningham, fraichement sélectionné au Rising star challenge, se fait ressentir en attaque. Proche d’un retour, la prochaine victoire pourrait se faire avec lui dans le 5 majeur.

Source Image : Ron Jenkins, Getty Images

Laisser un commentaire