5 minutes 9 mois

Juste avant le all-star break, et le Rising Star Challenge remporté par l’équipe de Cade Cunningham, MVP de cette édition, les Pistons se rendaient dans le Massachusetts pour y affronter une équipe de Boston qui restait sur neuf succès de rang. Un match qui se soldera par une rencontre remportée 111-112 par les joueurs de Dwane Casey.

Les maux des Pistons sont connus cette saison. Des matchs souvent décevants lorsque l’irrégularité et le manque d’adresse se mêlent à la partie. Cette nuit là contre Boston, c’est un match sérieux, ordonné, et propre qu’ont livré les Pistons. Chacun dans son rôle (Cory Joseph dans celui du 6eme Celtics), c’est une équipe solidaire qui s’est imposée sur un parquet qui lui réussit bien. Cela fait maintenant la troisième fois en trois matchs que Detroit s’impose au TD Garden, et comme l’année passée, l’homme de la rencontre se nomme Saddiq Bey. 20 points, 11 rebonds et 6 passes, le tout en tirant à 7/13 (5/8 de loin), le sophomore ne s’arrête plus de progresser, et montre encore une fois cette saison qu’il est un des hommes forts de cette équipe, et qu’il n’a pas peur des responsabilités.

Tout en mettant l’accent sur la belle performance de Saddiq, il ne faut pas pour autant oublier que ce succès est avant tout celui d’un collectif. Toujours en rodage, Bagley propose les solutions qu’on attend de lui à l’intérieur, Olynyk se remet de sa blessure au genou, Cade est présent dans tous les secteurs du jeu, et Jerami Grant laisse la jeunesse s’exprimer tout en assumant son rôle de vétéran. Avec 24 points à 8/13 aux tirs, dont le game-winner, Grant se montre parfait dans son rôle est a été présent des deux côtés du terrain.

Il n’a pas juste scoré ce soir. Il a aussi été très précieux en défense, notamment sur Jayson Tatum (sept pertes de balle)

Dwane Casey

Même si les Pistons mettent fin à une série de 8 défaites, tout n’a pas été rose non plus. Cory Joseph a été cataclysmique, notamment en défense où il a été ciblé a chaque fois qu’il était sur le terrain, et ça dès le passage des Celtics dans la moitié de terrain des Pistons. Mais ce qui est le plus inquiétant, et décevant, est le choix de Casey de le garder 30 minutes sur le terrain (3eme plus gros total de l’équipe sur ce match) au dépend de Killian Hayes qui a du se contenter de 18 petites minutes, ou d’un Diallo qui lui n’a joué que 16 minutes.

C’est donc avec une dynamique positive est un bon état d’esprit que, ce soir, les Pistons accueillent les Cavs qui seront privés de Darius Garland et Caris LeVert. Une nouvelle victoire contre les Cavs après celle d’il y a quelques semaines ?

Source image : Getty Images l Maddie Malhotra

Laisser un commentaire