Site icon Daily Motown

Les Pistons sweep les Raptors avec cette troisième victoire en autant de match

Mar 3, 2022; Toronto, Ontario, CAN; Detroit Pistons forward Jerami Grant (9) shoots for a basket over Toronto Raptors forward Scottie Barnes (4) in the second half at Scotiabank Arena. Mandatory Credit: Dan Hamilton-USA TODAY Sports

Publicités

Avec déjà deux victoires contre son ancienne équipe, Dwane Casey avait sûrement à cœur de mener la vie dure à son ancien foyer. Bien aidés par la nouvelle absence de Fred Van Vleet, et grâce à un Cade des grands soirs, les Pistons ne laissent aucune miettes à des Dinos valeureux et s’imposent 106-108.

Une démonstration. Voilà le mot qui décrit parfaitement les 30 premières minutes de ce match au Canada. Les Pistons ont surclassé des Raptors qui n’étaient pas dans leur match, et se montraient assez tendus. Meilleure adresse, meilleure osmose collective, meilleure défense, meilleur mental. Bref, les Pistons étaient au dessus. Avec des starters au diapason, l’affaire est tout de suite plus simple. Le trio Cade/Bey/Grant a rapidement pris les choses en main pour s’assurer l’avantage très tôt dans ce match. Avec 71 points à eux trois, Dwane Casey a vite compris que pour gagner, ils devaient jouer (38 minutes pour Cade et Bey, 35 pour Grant).

Le jeu est mieux avec eux (Grant et Bey) sur le terrain, mais aujourd’hui c’est une victoire d’équipe.

Cade Cunningham

Si les titulaires ont autant joué, c’est aussi que le banc a déçu. Seul point noir de la soirée côté Pistons, eux qui d’habitude produisent un travail vital à l’équipe, cette nuit et à l’image du français Killian Hayes, le banc s’est fait bouger en fin de match par une équipe des Raptors galvanisée par un public en feu après l’exclusion de Nick Nurse pour de multiples contestations.

Après un très gros run en fin de match, tout les ingrédients étaient réunis pour que les Raptors réalisent le come-back. Mais cette fois-ci, les Pistons se sont montrés matures, calmes, et n’ont jamais tremblés, même lorsque Toronto avait réduit l’écart de 18 points à 2. Et dans les rôles de patrons de l’équipe, c’est une nouvelle fois Cade et Bey qui nouent leur cravate pour taper du pied. Saddiq avec le dernier panier, et Cade avec le contre pour sécuriser la victoire. Les Pistons ont dominé, les Pistons ont subit, mais les Pistons ont gagné avec beaucoup de caractère.

Nul doute que cette victoire vient solidifier le moral, l’expérience et l’ADN d’une équipe naissante. Ce sont des nuits comme celle-ci qui font d’un grand joueur, l’artiste qu’il doit être.

Source image : Dan Hamilton-USA TODAY Sports

Quitter la version mobile