7 minutes 9 mois

C’est un petit évènement qui a eu lieu à Detroit lundi soir, les Pistons ont gagné contre les Hawks et remportent donc 3 matchs de suite, la première fois depuis… mars 2019, 3 ans après presque jour pour jour. Et quel match, gagné en overtime avec une équipe de Detroit dans la lignée de ce qu’ils produisent depuis le All Star Break, voire depuis début 2022.

Après plusieurs victoires contre des prétendants au play-in comme Charlotte ou encore Toronto, c’est une autre équipe qui a besoin de gagner qui se présentait à la Little Ceasars Arena lundi soir, les Atlanta Hawks. Et le match fût serré de bout en bout avec un duo Grant / Bey qui assurait le scoring dans le 1er quart temps d’un côté et de l’autre un Trae Young à la baguette qui nourrissait ses coéquipiers notamment à l’intérieur. Le début du deuxième quart fût plus compliqué avec des trous de plus en plus gros en défense dont les faucons ne se privaient pas. Mais comme souvent en ce moment, c’est Killian Hayes qui apporta la maîtrise qu’on lui connait en sortie de banc tout en montrant des choses très intéressantes en attaque et notamment au scoring (13 points 4 rebonds 6 passes pour lui au total). A la mi-temps, Detroit menait de 3 points et on se dit que l’on aura un match tendu jusqu’au bout.

Au retour des vestiaires, c’est Atlanta qui se réveille, notamment en défense pour creuser un leger écart, mais les Pistons, malgré la blessure de Isaiah Stewart, ont su faire face, résister et redémarrer la machine quand l’occasion se présentait. Et qui pour sonner la charge ? Cade Cunningham bien sûr, bien secondé par Marvin Bagley qui prend peu à peu ses marques (19 points 10 rebonds) et un Jerami Grant très propre (23 points à 8/15 au tir).

Il va sûrement bien dormir ce soir car il a joué beaucoup de minutes d’affilé à cause de la blessure de Stewart, mais il a fait un excellent travail en prenant les rebonds et en mettant des points quand il fallait. Il aussi fait du très bon travail dans les switchs sur Trae Young en utilisant bien ses jambes. Comme j’ai dit, c’est un super fit pour nous.

Dwane Casey à propos de Marvin Bagley

Dans le dernier quart, les deux équipes se rendent coup pour coup, entre Cade, Lou Will, Bogdanovic et la petite surprise du chef, Isaiah Livers très bon dans son rôle de 3 and D en apportant beaucoup de hustle. Après une fin de temps réglementaire plutôt folklorique (fautes puis lancers ratés des 2 côtés), on se retrouvait devant une prolongation plus qu’indécise. Et c’est là que notre rookie, notre franchise player désormais, terminait le travail commencé plus tôt en assurant scoring et playmaking à la perfection. Au final : 28 points 6 rebonds 10 passes et une victoire bien méritée.

J’aime vraiment bien la manière dont les Pistons jouent en ce moment. On joue dur, on joue pour les autres et c’est ce qu’il nous fait gagner des matchs. J’apprécie vraiment mon équipe et mes coéquipiers me font confiance en me donnant la balle.

Cade Cunningham

Au delà de la performance de Cade, c’est une belle victoire collective des Pistons qui ont su développer un jeu léché où le ballon tournait merveilleusement bien. Sur les 8 derniers matchs, 6 ont été remportés par Detroit et on espère que la série va continuer contre Chicago mercredi. Au diable le tanking, il n’est pas encore trop tard pour monter dans le wagon Pistons pour un avenir qui semble radieux.

Source image : CARLOS OSORIO, AP

Laisser un commentaire