4 minutes 9 mois

Pour clôturer cette semaine, les Pistons accueillaient les Clippers qui comptent en eux de nombreux exs. Reggie Jackson, Morris et Kennard ont brillé dans leur ancienne salle, au plaisir des plus fidèles dans années 2010. Au bout d’une fin de match à l’avantage de Los Angeles, Detroit s’incline 102-106.

Pour ce match à l’heure française (15h aux U.S, 20h ici), les Pistons ont livré un match de tanking parfait. Toujours handicapés par les blessures, et avec un banc largement amoindri, les néo-cadres n’ont pas refuser leurs responsabilités et ont joué le jeu à fond. En lumière ce soir : le duo Cade-Bagley qui montre une grande complémentarité. Jeu en pick-and-roll, alley-oop, rebonds offensifs. Bref, la totale de l’intérieur cade-able. Avec 15 points (54% de réussite) et 8 rebonds, Bagley remplit le travail qu’on attend de lui.

Le match de Cade est lui aussi notable, à un rebond du triple-double, le meneur surprend de plus en plus de monde match après match, et commence à faire bouger quelques pronostiques dans la course au ROTY. Mais le joueur incarnant la satisfaction la nuit dernière n’était d’autre qu’Isaiah Livers. Après un match compliqué à Boston, dans lequel il a souffert d’un manque de créateur côté de lui, Livers réalise son meilleur match avec 9 points (3/4 de loin) et 5 rebonds. En plus d’apporter du spacing, le natif du Michigan accomplit également des tâches défensives non négligeables, et se place comme un solide 3&D.

Il ne rate aucune de ses tâches, et fait le travail en défense. Il est en forme, prêt, et joue avec envie. C’est vraiment super d’avoir un gars comme lui en sortie de banc, capable de défendre sur tout les postes.

Cade Cunningham

Pourtant en tête de 18 points, les Pistons craqueront petit à petit en seconde mi-temps et laisseront les Clippers ronger leur retard. Comme un coup du sort, ce sont trois anciens de la maison qui s’occupent d’alimenter ce choke made in Detroit. Des bombes de Kennard, des drives de Jackson, des iso de Morris. C’est finalement un plaisir pour tous. Les Pistons rentrent dans leur rang après avoir enchaîné quelques victoires qui mettaient le tank à mal.

Source image : Brian Sevald/NBAE via Getty Images

Laisser un commentaire