6 minutes 9 mois

Les Pistons se sont facilement imposés face au Magic d’Orlando (134 – 120), dans l’unique match de la nuit. Pourtant privée de Cade Cunningham et Jerami Grant, l’équipe s’est montrée létale offensivement, portée par un énorme Saddiq Bey qui a inscrit 51 points.

Un duel de cancres sous le feu des projecteurs. Unique match de cette nuit NBA, les Pistons et le Magic ont livré une lutte cruciale pour déterminer le pire bilan de la ligue. C’est finalement Detroit qui repart avec la victoire, laissant Orlando faire la course en tête pour le first pick de draft.

De chaque côté, certains cadres ont été laissés au repos, Cade Cunningham étant toujours malade, et Wendell Carter Jr. souffrant d’une blessure à la cheville, côté Magic. Le pivot restait pourtant sur de bonnes performances ces derniers temps. Dans le camp Pistons, c’est donc Saddiq Bey qui a pris le match a son compte. L’ailier était en feu sur toute la rencontre marquant un total de 51 points, dont 30 à la mi-temps. Autre fait marquant, le joueur de seulement 22 ans a égalé le record de 3 points de la franchise, dans un seul match, avec 10 tirs réussis. Il rejoint ainsi un certain Joe Dumars dans l’histoire.

Il était chauffé à blanc, donc c’était super de le voir passer une nuit comme ça. C’est quelque chose dont il se souviendra toujours en tant que joueur NBA. C’est super pour lui, pour un sophomore. C’est beau à voir.

Dwane Casey

Le joueur, lui-même, est très fier de sa performance mais n’oubliera jamais de fêter l’événement avec ses coéquipiers.

Mes coéquipiers ont fait un excellent travail pour me trouver et m’encourager à rester agressif.

Saddiq Bey

Globalement, le cinq majeur a été très efficace dans un match où la défense n’a pas existé. Isaiah Stewart et Marvin Bagley ont livré une bonne partition, enregistrant chacun un double-double (16 points, 10 rebonds pour le premier et 20 points, 11 rebonds pour le second). Seul point noir au tableau, la sortie de Killian Hayes dans le deuxième quart temps suite à un mauvais coup reçu à la tête. Le meneur n’est pas revenu dans la partie à la suite de cet incident.

C’est la seconde unit qui s’est montrée plus fébrile, laissant à plusieurs reprises le Magic revenir au score et même prendre l’avantage grâce à un bon Markelle Fultz. Mais Saben Lee et Kelly Olynyk ont su maintenir l’équipe à flot avant que Saddiq Bey ne vienne finir ce match dans lequel Orlando a montré peu de motivation.

Quand tu es en rythme et que tu es dans la zone, tu veux forcément gagner le match.

Saddiq Bey

Une belle nuit pour l’ailier et pour l’équipe, bien que cette victoire n’arrange pas les affaires des Pistons dans la course au first pick de draft. Prochain match face à Cleveland, ce dimanche à 1:00, une équipe qui doit relancer sa dynamique pour les playoffs.

Crédit image : Phelan M. Ebenhack / AP Photo

Laisser un commentaire