5 minutes 9 mois

Absent durant les deux premiers tiers de la saison en raison d’une blessure au pied, Isaiah Livers a fait ses débuts dans la grande ligue quelques jours après le All-Star Game. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rookie fait déjà bonne impression dans la maison Pistons.

Drafté en 42ème position de la draft 2021 à un âge déjà avancé (23 ans), Isaiah Livers ne faisait pas vraiment partie intégrante des plans de Dwane Casey. L’ailier a en effet du attendre la fin de l’hiver pour poser les sneakers sur un parquet NBA, à cause d’une blessure au pied. Mais depuis ses début le 28 février face aux Charlotte Hornets, le natif du Michigan ne cesse de surprendre. Par sa défense et son très bon shoot à 3 points, Isaiah Livers offre de nouvelles options aux Pistons en se muant en véritable 3&D. Inespéré.

Il ne manque aucune mission. Défensivement, il est super pointu, il est au courant de tout. Et il possède une vraie capacité de shoot. Il est énorme pour nous.

Cade Cunningham

C’est son collègue de draft, Cade Cunningham, qui est le premier à l’encourager. Mais il n’est pas le seul à apprécier le jeu d’Isaiah Livers. Dwane Casey semble, lui aussi, faire confiance au rookie. Preuve en est, l’augmentation considérable de son temps de jeu au fil des matchs, passant de dix minutes lors de ses débuts, à trente, face au Miami Heat, le 15 mars, faisant de lui un véritable sixième homme.

Si son impact ne se ressent pas dans les statistiques (à peine 5 points de moyenne), Isaiah Livers peut permettre à l’équipe de rester concentrée sur la durée, en relançant la machine dans les moments difficiles.

Je les ai beaucoup regardé jouer l’année dernière. J’ai vu les forces, les faiblesses. Le fait d’être ici me permet d’avoir une connexion avec les gars. Quand l’un d’entre eux est perdu, je peux le diriger.

Isaiah Livers

A 23 ans, le rookie possède déjà suffisamment de maturité pour connaître son rôle et aider ses partenaires. Un enseignement qui lui vient tout droit de l’université de Michigan et de son coach John Beilein, aujourd’hui membre des Pistons.

Coach Beilein m’a permis de développer ma conscience défensive et cela se traduit en NBA. Maintenant je comprends pourquoi nous avons fait tous ces exercices. Nous construisions des habitudes et cela se ressent aujourd’hui.

Isaiah Livers

À Detroit, Isaiah Livers est donc à la maison. Avec son profil, et l’entraînement rigoureux qu’il a reçu, nul doute que le joueur de 23 ans possède encore une marge de progression. Sur ces trois dernières semaines de saison régulière, Dwane Casey devrait lui donner un temps de jeu conséquent afin de continuer son intégration NBA. Mais la mentalité et les bases techniques sont présentes pour qu’Isaiah Livers s’inscrive durablement chez les Pistons.

Credit image : Chris Schwegler / NBAE

Laisser un commentaire