6 minutes 8 mois

Hier soir, ce sont des Wizards décimés qui se présentaient dans le Michigan pour affronter des Pistons qui restaient sur une victoire probante contre Atlanta il y a deux jours. Déterminés à bien finir la saison pour avoir des bases de travail solides pour cet été, les joueurs de Casey devaient aborder le match avec sérieux. C’est raté pour cette fois, même si les individualités ont permis un retour en 2è mi-temps.

Effectivement, le début du match ne fût absolument pas à l’avantage de Detroit. Devant les légendes Isiah Thomas et Mark Aguirre, présents ce soir là, les jeunes Pistons ont balbutié leur basket, laissant les Wizards devants au score, menés par un grand Kristaps Porzingis (30 points à 11/22 au total). Durant toute la première période, Detroit ne produisaient aucun jeu collectif, se reposant sur quelques isolations et la bonne activité de Beef Stew à l’intérieur. En face, les Wizards jouent bien, rentrent leurs shoots et mènent rapidement au score, prenant jusqu’à 16 points d’avance à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, un homme a décidé de prendre les choses en main pour relever son équipe et la sortir de la torpeur, ce n’est d’autre que Cade Cunningham. Auteur de 12 points dans le 3è quart (22 au total accompagnés de 9 passes et 7 rebonds), il a tout commandé sur le terrain, en shootant quand il fallait, drivé quand la défense lui offrait des espaces ou distribué la balle quand ses coéquipiers étaient démarqués. Sa complicité avec Marvin Bagley, qui a produit son meilleur match sous ses nouvelles couleurs, crève les yeux et a permis à l’ancien de Sacramento de marquer 25 points à 10/16 au tir.

J’ai aimé la manière avec laquelle on s’est battus pour revenir. Si on veut construire des habitudes de gagnants on ne peut pas laisser 35 points dans le 2è quart et jouer comme on l’a fait en 1ère période. On doit commencer un match de la même manière qu’on le finit.

Dwane Casey

Progressivement, les Pistons remontent la pente grâce à Cade, Bagley mais également Hayes qui prend de plus en plus confiance dans cette fin de saison. Avec une ligne de stat très complète (10 points, 6 rebonds, 4 passes, 2 interceptions, 3 contres), il a mené la 2nd unit avec brio avec sa gestion et son hustle habituel mais également en étant rassurant avec son shoot (4/8 dont 2/2 à 3 points). Malgré ces performances, le jeu de Detroit restait tout de même brouillon et l’équipe peinait à passer devant. Finalement, l’équipe de la capitale réussit à s’en sortir, notamment grâce à une dernière possession très mal gérée par les hommes de Casey : un dernier shoot raté d’un McGruder méconnaissable (1/12 au tir) et ce sont les Wizards qui repartent avec la victoire.

« En revenant des vestiaires, j’ai senti qu’on étaient meilleurs défensivement, c’est l’approche qu’on aurait dû avoir dès le début du match. On grandit. On a nos difficultés mais au vu de notre fin de saison, l’année prochaine risque d’être bien différente. »

Isaiah Stewart

Match décevant collectivement mais les quelques individualités qui sont ressorties sont positives et permettent d’identifier qui pourra faire partie du projet à l’avenir. De plus, tout le monde s’accorde à dire que les faiblesses sont identifiées et qu’un travail ciblé sera fait cet été pour permettre à l’équipe de progresser. Prochain match dimanche à 21h30 contre les Knicks.

Source image : Carlos Osorio, AP

Laisser un commentaire